telechargement-4

TOURISME- Une fréquentation en hausse dans le Sud

Dans le Sud du pays, les  chiffres du tourisme sont en hausse cette saison. Les entrées ont augmenté, soit une augmentation de 2500 touristes par rapport à l’année dernière.

Les autorités locales du secteur du tourisme ont annoncé une hausse importante l’année dernière du nombre de visiteurs en séjour dans le Sud du pays. En 2015, les zones de Kafountine  et de Cap-Skiring ont enregistré 8364 touristes internationaux, contre 5752 touristes pour la saison écoulée, soit une hausse de 2500 touristes. C’est ce qu’a révélé Téhé Faye, chef du service régional du tourisme dans la zone Sud, soulignant, à cet effet, que le secteur touristique a connu un ‘’léger mieux’’ cette saison. Il s’exprimait au cours d’une cérémonie officielle de célébration de la Journée mondiale du tourisme, présidée par le gouverneur Al Hassan Sall à Kafountine, dans le département de Bignona. Cette rencontre a réuni plusieurs maires de commune, des préfets et sous-préfets, des chefs de services régionaux et départementaux et plusieurs acteurs touristiques. « Promouvoir l’accessibilité universelle en faveur d’un tourisme pour tous », était le thème de cette journée mondiale du tourisme. ’’Si nous comparons cette saison par rapport à l’année écoulée, nous pouvons dire qu’il y a un léger mieux. L’année dernière, nous avions décompté 5752 touristes à l’aéroport de Cap-Skiring, qui reste la référence, et cette année nous avons comptabilisé 8364 touristes, soit 2500 touristes de plus’’, répète M. Faye. La rencontre de Kafountine a permis aux acteurs locaux et aux autorités administratives et locales d’échanger sur les potentialités touristiques de la zone de Kafountine-Abéné.  Selon le responsable du tourisme dans la zone sud (Ziguinchor, Kolda et Sédhiou), cette ’’progression ne veut pas dire que nous avons atteint notre vitesse de croisière, parce qu’en Casamance, on décomptait beaucoup plus que cela dans les temps’’. Il a admis que le secteur touristique local n’était plus plombé par le conflit armé qui sévissait dans le sud, les problèmes du visa biométrique ou encore la maladie à virus Ebola, autant de freins qui, selon lui, ‘’sont derrière nous’’. Les acteurs touristiques ont remis un mémorandum aux autorités dans lequel ils demandent l’aménagement des sites touristiques, l’accès aux établissements par la construction de pistes de production, la réouverture des réceptifs en difficulté et la mise en valeur des 120 kilomètres de façade maritime de Kafountine. Ils ont également exigé l’effectivité de la loi sur l’exonération des taxes touristiques, la mise à disposition du Fonds touristique, la réhabilitation de l’aérodrome d’Abéné, l’élargissement des aéroports de Ziguinchor et de Cap-Skiring, entre autres doléances.

Abdourahmane DIALLO

Voir aussi

telechargement-3

DONNÉES INFORMATIQUES AFRICAINES La Sonatel lance un « DATACENTER »

La Société nationale des télécommunications (SONATEL) est en train de finaliser les travaux de construction …