SOCIETE

TRAFIC D’ARMES AU SOUDAN DU SUD Le Sénégal nie toute implication

  • Date: 24 octobre 2016

Selon des informations diffusées par la presse relatives à un trafic d’armes, l’Etat du Sénégal tient à préciser, de la manière la plus solennelle, qu’il n’est impliqué ni de près, ni de loin, à un quelconque trafic d’armes vers le Soudan du Sud. Les informations tendant à créditer une telle thèse, sont dénuées de tout fondement, précise le porte-parole du Gouvernement dans un document parvenu à notre rédaction.

Un rapport d’experts de l’ONU a récemment révélé que des armes venues d’Europe de l’Est et d’Israël, sont parvenues au Soudan du Sud, via l’Ouganda et le Sénégal. Une information à laquelle le ministre porte-parole du Gouvernement a tenu à réagir.  Seydou Guèye précise, en effet, qu’il n’est nullement fait mention de l’Etat du Sénégal, mais bien d’un intermédiaire qui serait localisé au Sénégal. Toutes ces allégations devront être confirmées car, notre pays, respectueux de la souveraineté des nations, ne saurait faire preuve d’ingérence dans les affaires intérieures d’un Etat, fut-il en guerre, explique Seydou Guèye. ‘’Si le rapport des experts mentionne un intermédiaire basé au Sénégal impliqué dans ce trafic d’armes, il ne s’agit en aucun cas d’une implication de son pays’’, ressasse-t-il. Avant de renchérir : ‘’les services compétents du Sénégal qui ont déjà pris connaissance de ce rapport, poursuivent également leurs investigations.’’ Le Sénégal, qui dirige le comité chargé du suivi des sanctions imposées au Soudan au Sud par le Conseil de Sécurité, encourage le Groupe d’experts dont les conclusions seront présentées à la prochaine réunion du Comité 2206 sur le Soudan du Sud prévue au mois de novembre prochain, à poursuivre ses investigations. Faut-il le rappeler, le Sénégal a placé sa présidence du Conseil de sécurité sous le signe du maintien de la paix et de la sécurité internationale.

Mouhamadou BA

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15