Mise en page 1
Mise en page 1

Trafic de chanvre indien- 10 ans de travaux forcés contre Ndiaye et Diouf

 Le Président de la chambre criminelle de Dakar a condamné, hier, à 10 ans de travaux forcés El Hadji Ndiaye et Pape Omar Diouf. Ils ont été reconnus coupables de trafic de drogue et de complicité de trafic de drogue.  

Les juges de la chambre criminelle de Dakar ont condamné à 10 ans de travaux forcés, les nommés El Hadji Ndiaye et Pape Omar Diouf. Ils ont été reconnus coupables des délits de trafic de drogue et de complicité de trafic de drogue. Ils doivent également payer, chacun, 5 millions en guise d’amende. En détention depuis 2009, ces deux trafiquants ont été pris dans les mailles des filets des éléments de la Division des investigations criminelles (Dic), informés, alors, des agissements d’un vaste réseau de trafiquants de chanvre indien à Scat Urbam. Les limiers avaient trouvés le sieur El Hadji Ndiaye détenteur de deux sacs de voyage remplis de blocs de chanvre indien. Une fouille minutieuse a encore permis de mettre la main sur 200 mille francs avec lesquels il a tenté de les corrompre, pour se tirer d’affaire. En perquisition chez le mis en cause, les enquêteurs découvriront, étalée au dessus de l’armoire, de la drogue. Interrogé, El Hadji Ndiaye déclare que le chanvre indien ne lui appartient pas et lui a été confié par Pape Omar Diouf. Arrêté, ce dernier bottera en touche. Placés sous mandat de dépôt, ils seront ensuite renvoyés à la Chambre criminelle, devant la barre de laquelle, hier, ils sont restés dans leurs dénégations. Pourtant, Pape Omar Diouf avait, dans un premier temps, reconnu les faits, arguant que la drogue lui a été vendue par un certain Moussa Ndiaye qui habite Thiès. Plus tard, il changera de fusil d’épaule, pour allouer l’appartenance de la drogue à son coaccusé. Mais, à en croire El Hadji Ndiaye, c’est  après qu’il a su que la marchandise qui lui avait été confiée était de la drogue. «Faux», lui réplique Pape Omar Diouf qui persistera que son acolyte est un trafiquant de drogue. Poursuivant, Pape Omar Diouf avoue avoir trafiqué de la drogue, dans le passé et a été même condamné à 6 mois ferme de prison. «Depuis lors, j’ai tout abandonné et je suis maintenant un revendeur de scooters», a-t-il précisé. Déclarations qui n’agréent pas l’avocat général, d’avis que les deux quidams sont des trafiquants de drogue. Aussi, requit-il une peine de 12 ans contre El Hadji Ndiaye, une amende de 2 millions d’amende et la confiscation et la destruction de la drogue saisie. S’agissant de Pape Omar Diouf, le maitre des poursuites a demandé la requalification des faits en complicité de trafic de drogue, avant de requérir contre lui 10 ans de travaux forcés, 2 millions d’amende et la confiscation et la destruction de la drogue saisie. Pas d’avis avec le maître des poursuites, les avocats de la défense ont vainement plaidé l’acquittement. Le président de la Chambre criminelle ayant condamné les accusés à 10 ans de travaux forcés et une amende de 5 millions de francs Cfa, contre chacun d’eux.

Cheikh Moussa SARR

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Mort d’Ousmane Sow, le sculpteur de l’esprit et de la matière

Rfi.fr- Le sculpteur Ousmane Sow, surnommé « l’Auguste Rodin du Sénégal », est mort ce …