SOCIETE

TRAFIC DE DROGUE- Un élève tombe avec 11 cornets de chanvre indien à Dieuppeul

  • Date: 23 novembre 2016

Un élève de 18 ans, répondant au nom de Seydina Ababacar Khalife Lô, a été jugé ce jour pour trafic de chanvre indien. Devant la barre du tribunal, l’ado qui a fait l’objet de filature, a déclaré que la drogue ainsi que le scooter avec lequel il a été arrêté, appartenaient à son ami Aly qui avait réussi à prendre la fuite quand il se faisait écrouer.

Décidément, Seydina Ababacar Khalife Lô avait tendu la mauvaise oreille aux autorités éducatives quand celles-ci théorisaient le «Oubi Tay Djang Tay». Cet élève, âgé de seulement 18 ans, a en effet été écroué pour trafic de drogue par des éléments de la brigade de lutte contre les stupéfiants qui l’ont filé après dénonciation.

Il est ressorti des débats d’audience pour la manifestation de la vérité, que Seydina Ababacar Khalife Lô était surveillé depuis quelque temps par des flics qui avaient auparavant reçu des informations faisant état d’une entreprise de trafic de drogue par des jeunes à Dieuppeul.

C’est ainsi qu’un jour, alors que Seydina, à bord de sa moto, s’apprêtait avec son ami Aly à aller livrer le produit prohibé, les limiers se sont mis à leur poursuite. Sachant qu’ils étaient filés, les deux dealers prennent la poudre d’escampette, chacun essayant de sauver sa peau. Moins chanceux que son ami Aly qui a réussi à semer les flics, Seydina Ababacar Khalife Lô est rattrapé par les policiers qui l’embarquent aussitôt après avoir fouillé et trouvé 11 cornets de chanvre indien dans le scooter.

Présenté ce jour devant la barre du tribunal, le présumé élève dealer a nié les faits, tentant de faire porter le chapeau à son ami Aly. «Je suis sorti de chez moi pour aller chercher quelque chose à manger au niveau de Castors. En cours de route, j’ai rencontré Aly qui habite le même quartier, mais que je ne fréquente pas. Je lui ai demandé de me déposer au niveau de Castors pour que je puisse acheter à manger. Et c’est alors qu’on se dirigeait vers Castors que les policiers nous ont suivis. Au début, je croyais qu’il s’agissait d’agresseurs. Aly a essayé de les semer, mais nous sommes tombés. On a pris la fuite mais j’ai été rattrapé. Je ne suis pas un vendeur de drogue», s’est-il défendu.

Prenant ses réquisitoires, le Procureur de la République s’est dit convaincu de la culpabilité de l’élève. Il a donc demandé à ce que Seydina Ababacar Khalife Lô soit condamné à 2 ans de prison ferme, conformément aux dispositions de l’article 99 du code des drogues.

Plaidant l’affaire, l’avocat de la défense a estimé que le réquisitoire du maitre des poursuites ne saurait prospérer. «Mon client ne savait pas que le scooter, qui appartient au sieur Aly, contenait de la drogue. D’ailleurs, quand le représentant du parquet parle de filature, je dois préciser que les flics ne filaient pas mon client, mais plutôt le sieur Aly», a plaidé l’avocat de la défense qui a ainsi demandé la relaxe purement et simplement. Délibéré le 23 novembre.

Leave your comment

Please enter your name.
Please enter comment.

1 2 3 4 5

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15