Accueil / SOCIETE / TRAFIC DE MIGRANTS Ibrahima Thiello, en cavale lors de l’arrestation d’un de ses acolytes, prend 6 mois ferme.

TRAFIC DE MIGRANTS Ibrahima Thiello, en cavale lors de l’arrestation d’un de ses acolytes, prend 6 mois ferme.

Né en 1970 à Dahra (département de Linguère), Ibrahima Thiello a été attrait devant la barre du tribunal correctionnel de Saint-Louis pour trafic de migrants. Le tribunal a disqualifié les faits en complicité avant de le condamner à 2 ans de prison dont 6 mois ferme.

Source l’Observateur
Ibrahima Thiello, qui avait filé ventre à terre lorsque de l’arrestation de Moussa Dièye (un pêcheur dépeint comme l’un des plus grands passeurs de Saint-Louis qui purge une peine de 8 mois de prison : Ndlr), a finalement mordu la poussière au courant de l’année 2007. Il était dans le collimateur de dame justice car, lors du procès de Moussa Dieye, plus d’un candidat à l’émigration l’avait mouillé comme étant celui qui a récupéré leurs sous pour les faire voyager vers l’Espagne. D’ailleurs, ce sont des jeunes qui lui avaient remis des sommes d’argent variant entre 350.000 et 400.000 francs qui, las de ne pas voir leur rêve de voyage se concrétiser, se sont résignés à vendre la mèche aux pandores. Devant la barre, le prévenu a reconnu avoir encaissé de l’argent qu’il a versé à Moussa Dièye. «Je voulais voyager comme les autres candidats à l’émigration. J’ai encaissé l’argent de 4 jeunes que j’ai versé à Moussa Dièye. Et je ne suis pas son complice», s’est défendu le prévenu devant la barre. Des propos qui n’ont pas du tout convaincu le tribunal car le fait de louer une maison à ses frais pour héberger pendant un mois les « fous de la mer» est assez révélateur du vrai visage du prévenu qui, d’une façon ou d’une autre, étaient de mèche avec le passeur Moussa Dièye. Et pour le mettre devant ses responsabilités, le président du tribunal lui a signifié clairement que s’il n’avait pas pris la fuite lors de l’arrestation de Moussa Dièye, aujourd’hui, il subirait le même sort que ce dernier. Pour Mme le procureur, la culpabilité du prévenu ne fait l’ombre d’un doute puisqu’il a reconnu avoir encaissé l’argent des candidats à l’émigration et qu’il les avait logés dans une maison louée à ses frais pendant 1 mois. Le représentant du ministère public a ainsi requis 2 ans de prison ferme contre Ibrahima Thiello. L’avocat défenseur estime que son client est innocent avant de préciser, dans sa plaidoirie, que le prévenu a été arrêté lors de la première arrestation de Moussa Dièye en 2006 puis relâché. Selon lui, Moussa Diéye, qui a été entre temps élargi de taule, a repris service. Et c’est en ce moment que les jeunes, qui avaient remis leur argent à son client lors de la première tentative de Moussa, sont venus le lui réclamer. Pour Me Diouf, si son client a loué une maison pour les candidats, ce n’était point pour les parquer en attendant un voyage quelconque. S’il l’a fait, dit-il, c’était pour les loger en attendant que Moussa Dièye leur rende leurs sous. Il termine sa plaidoirie en demandant au tribunal de se montrer extrêmement bienveillante à l’endroit de son client. Le tribunal a disqualifié les faits de trafic de migrants qui lui sont reprochés en complicité puis a déclaré Ibrahima Thiéllo coupable avant de le condamner à 2 ans de prison dont 6 mois ferme.


À voir aussi

Baptême à Linguère: Le « Lakh » intoxique 47 personnes

Une cérémonie de baptême a viré à l’intoxication alimentaire à Linguère. Apres avoir dégusté des …

Après Tilène, le marché de Thiaroye prend feu

Un incendie d’une rare violence s’est déclaré cette nuit aux environs de 4 heures du matin …