SOCIETE

Trafic de stupefiants sur le corridor malien- le baron de la drogue Mamadou Sidibé arrêté

  • Date: 17 juillet 2015

Mamadou Sidibé, le plus grand trafiquant de drogue sur le corridor malien, est arrêté dimanche 12 juillet 2015. L’annonce est du directeur de l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (Octris), Mame Seydou Ndour. Il a pris part, hier, jeudi 16 juillet, à la clôture de l’atelier d’évaluation de la participation des policiers sénégalais aux Unités de police constituées dans le continent.

L’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (Octris) a mis fin aux agissements du plus grand trafiquant de drogue sur le corridor malien. Mamadou Sidibé, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est arrêté, dimanche 12 juillet. L’annonce est du directeur de l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (Octris), Mame Seydou Ndour qui a pris part hier, jeudi 16 juillet, à l’atelier d’évaluation de la participation des policiers sénégalais aux  Unités de police, organisées dans la sous région.
Le trafiquant était activement recherché par les forces de sécurité sénégalaise depuis 2013. Cependant, il parvenait à déjouer toutes les tentatives pouvant conduire à son arrestation. Le directeur de l’Octris, Mame Seydou Ndour révèle que le concerné, un ressortissant malien, était cité dans toutes les saisies faites sur cette axe. Des 900 kg de chanvre indien pris en décembre 2014, aux 186 kg interceptés dans le même mois, à la saisie de Notto Diobass, Mamadou Sidibé a toujours été cité comme     le chef de file des opérations. Il était chargé de la réception et de la distribution de la drogue provenant de son chef établi au Mali.
S’agissant des circonstances qui ont conduit à sa mise aux arrêts, le directeur de l’Office central pour la répression du trafic illite des stupéfiants, d’indiquer que le trafiquant a fait l’objet d’une surveillance permanente depuis que les forces de sécurité sont parvenues à décliner son identité. Après son arrestation à Dakar, Mamadou Sidibé est conduit à Mont Rolland où il cache son butin.

Sur une place, les éléments de l’Octris ont mis la main sur 124 kg de chanvre indien, le reste  d’une tonne  de drogue qu’il avait reçue 48 heures auparavant. Un de ses complices, Abdou Gueye, gardien de la cache à Mont Rolland, a été aussi appréhendé par les forces de sécurité. Ce dernier travaillait pour le compte du trafiquant moyennant un salaire mensuel. Par ailleurs, le directeur de l’Octris a aussi indiqué que le commissariat de Rufisque a saisi 450 kg de chanvre indien. A signaler que le corridor malien, est cité comme l’un des plus grands axes de trafic  de drogue.

PARTICIPATION DE LA POLICE AUX MISSIONS INTERNATIONALES : LES POINTS A AMELIORER POUR UNE PLUS GRANDE EFFICACITE
Faisant l’analyse de la participation sénégalaise à des missions de police constituée dans la sous région, le directeur de l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (Octris), Mame Seydou Ndour citant  la directrice de la police nationale, Anna Sémou Faye, a estimé que pour plus d’efficacité dans les missions de la Police à l’étranger, il importe d’instaurer une prise en charge psycho-sociale des policiers qui ont pris part à des activités de maintien de la paix dans la sous région. Mieux, ajoute-t-il, un centre de la paix doit être créé à Dakar. Par ailleurs, les recommandations de la Police pour une plus grande efficacité de ses hommes sont : une gestion efficiente de la ressource humaine et des finances ; une préparation en vue d’obtenir de meilleures résultats. La direction de la Police nationale a promis de s’engager pleinement afin que tous ces vœux puissent être réalisés.
Sud Quotidien
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15