28 août, 2014
Accueil » FAITS DIVERS » TRAFIC INTENSE DE CHANVRE INDIEN EN BANLIEUE DAKAROISE – Amath Mbathie, baron de la zone tombe avec des plaquettes de drogue de 50 Kg cachés dans son dépôt
TRAFIC INTENSE DE CHANVRE INDIEN EN BANLIEUE DAKAROISE – Amath Mbathie, baron de la zone tombe avec des plaquettes de drogue de 50 Kg cachés dans son dépôt

TRAFIC INTENSE DE CHANVRE INDIEN EN BANLIEUE DAKAROISE – Amath Mbathie, baron de la zone tombe avec des plaquettes de drogue de 50 Kg cachés dans son dépôt

Vingt cinq plaquettes de chanvre indien en provenance du Mali, pesant chacune 2 Kg, soit un poids total de 50 Kg. C’est le joli coup de filet réussi le 26 août dernier par les limiers de la Sûreté urbaine (Su) qui ont appréhendé le propriétaire de cette came : Amath Mbathie, baron le plus influent de ce trafic en banlieue dakaroise. Cette quantité de drogue est la plus importante saisie opérée à Dakar par la police, depuis la crise malienne.

Mauvaise nouvelle pour les inconditionnels de l’herbe qui tue, adeptes de cette drogue en provenance du Mali, qualifiée de très bonne qualité. Amath Mbathie, ce nom bien connu des milieux interlopes de Dakar et sa banlieue, passe pour être le plus influent baron de ce trafic de drogue de la capitale sénégalaise. En attestent les sueurs froides qu’il a causées aux forces de l’ordre qui plus d’une fois ont tenté en vain de lui mettre le grappin dessus. C’est que l’homme aguerri à ce type de commerce prohibé maîtrise dans les moindres détails les mécanismes d’intervention de la police contre les caïds de sa trempe. Les hommes du commissaire Djibril Camara qui le traquaient en ont pris pour leur grade. Avisés par leurs collègues de l’ombre, des activités délictuelles du baron Mbathie, ils ont consacré plusieurs jours de planque, filature…, avant d’apercevoir pour la première fois la tronche de leur cible, dont le portrait robot leur avait été livré par les agents d’infiltration. Dans leurs petites notes, les enquêteurs avaient en sus noté l’adresse du dépôt de caïds : Un local pris en location à la citée Aïnoumadi, (Pikine). Ces limiers avaient également reçu des agents de renseignements qu’Amath Mbathie ne s’y aventurait qu’à des heures indues, soit pour récupérer ou pour emmagasiner un stock de came.

Ainsi, dans la nuit du 25 au 26 août dernier, le commissaire a mis en branle un dispositif qui s’est déployé vers 19 heures, aux abords immédiats dudit dépôt. Très prudent, le bonhomme ne s’est pointé sur les lieux qu’aux environs de 4 heures du matin. Une fois dans son dépôt, les éléments du dispositif l’y ont pris de court. Après l’avoir identifié nommément, une perquisition des lieux a été effectuée. Ce qui a abouti à la saisie de 25 plaquettes de chanvre indien pesant chacune 2 Kg, soit un poids total de 50 Kg. Seulement, cette quantité bien qu’importante ne constitue que le restant de son stock, acquis quelques jours avant. Entre temps, Mbathie qui était parvenu à s’approvisionner s’était déjà débarrassé de plusieurs sacs contenant cette drogue destinée à approvisionner sa clientèle à Dakar. Les 50 Kg saisis sont placés sous scellés, au moment où les enquêteurs tiraient le vers du nez à leur hôte. Peut prolixe, le baron Mbathie a toutefois confié que le prix de 2 Kg de cette drogue lui est revenu à 110 000 FCfa, après quoi, il l’a revendu les 2 Kg à environ 150 000 FCfa. Une estimation qui renseigne sur le prix du restant de son stock de 50 Kg saisie qui devait lui rapporter la rondelette somme de 3 750 000 FCfa. Par ailleurs, il a balancé son fournisseur attitré, un certain Diawara, ressortissant malien. Les renseignements sur son passé pénal attestent que Amath Mbathie n’a pas que pour sport favori le trafic de drogue. Le vol figure également dans son champ d’action et cette pratique délictuelle lui avait valu plusieurs déferrements et condamnations ferme pour ce délit. Au terme de sa présente garde à vue, Amath Mbathie 31 ans, domicilié à la cité Diakhaye a été présenté hier, au procureur de la République.

L’Observateur