SOCIETE

Trafic international de drogue : Mamadou Diallo acquitté, Ousmane Diop prend 8 ans de travaux forcés

  • Date: 2 juillet 2015

Après six ans de détention, Mamadou Diallo est rentré chez lui.  Il a été acquitté hier par la Chambre criminelle. Alors que Ousmane Diop a écopé de 8 ans de travaux forcés. Les accusés comparaissaient pour le délit de trafic international de drogue. Les éléments de la Brigade de Bargny avaient reçu une information anonyme faisant état d’un intense trafic de chanvre indien dans la zone. Les informateurs avaient désigné Ousmane Diop comme le cerveau du gang. Les gendarmes se sont rendu compte qu‘il était connu de leurs services.

Pour le piéger, ils se sont faits passer pour des consommateurs en passant une commande. Sans arrière pensée, Ousmane Diop accepte de leur livrer la marchandise en leur fixant un rendez vous à l’hôpital Youssou Mbargane de Rufisque. Avant de rejoindre les lieux de la rencontre, les Pandores vérifient s’il était déjà sur place. Il leur demande de venir chercher la drogue chez lui au quartier Thiawlène de Rufisque.  Quand ils sont arrivés chez lui, il les reçoit dans le salon où étaient déjà installés Ousmane Diallo et Abdoulaye Pouye.
Du haut du premier étage, il aperçoit le véhicule de la gendarmerie stationnée à l’entrée de son domicile. En voulant sortir du piège, il prit la fuite en passant par la terrasse. Entre temps, les gendarmes avaient procédé à l’arrestation de Mamadou Diallo et de Abdoulaye Pouye. La perquisition des lieux a permis de trouver 6 kg de chanvre indien.
Interpellés sur l’objet de leur présence sur les lieux, Mamadou Diallo a soutenu qu’il a été appelé par Ousmane Diop pour réparer son poste téléviseur. Surpris par l’irruption des gendarmes, il a pris la fuite, a-t-il expliqué.  Abdoulaye Pouye soutient par contre qu’il ne  savait pas que Ousmane Diop s’activait dans la vente de la drogue. Finalement, il a bénéficié d’un non-lieu.
Il faut savoir que Ousmane Diop a été arrêté par la police de Bargny où il était allé se terrer après avoir échappé aux gendarmes. Soumis à un interrogatoire, il dira qu’il en est un consommateur et non un vendeur. Il  avait même indiqué qu’il n’a jamais chargé Mamadou Diallo de lui réparer son poste téléviseur.
Devant la barre, il est revenu sur cette déclaration en soutenant qu’il lui avait demandé de lui réparer son poste téléviseur en le mettant en rapport avec sa femme avant de partir à Nouakchott où il a passé 15 jours. Ces déclarations contredisent Pouye et Diallo qui avaient soutenu avoir vu les gendarmes sortir la drogue de sa chambre. Lors de sa fuite, il aurait même appelé les gendarmes pour négocier la libération de ses amis. Ce qu’il a contesté hier devant la barre.
Dans son réquisitoire, le Parquet dit qu‘il est le cerveau de ce trafic. Et Mamadou Diallo l’aidait à arriver à ses fins. L’Avocat général pense que les circonstances dans lesquelles il a été arrêté ne militent pas en faveur de son acquittement. Il a requis contre les accusés 15 ans de travaux forcés et une amende de 3 millions de francs Cfa.  Par contre, les avocats de la défense ont tous plaidé l’acquittement de leur client. Selon Me Fall, Mamadou Diallo a été pris dans les lieux, mais la drogue ne lui appartient pas. Me Mbengue renchérit : «La culpabilité de Ousmane Diop n’a pas été rapportée». Dans son délibéré, la Chambre criminelle a coupé la poire en deux : Ousmane Diop récolte 8 ans de travaux forcés. Et Mamadou Diallo rentre chez lui après 6 ans de détention. Comme si de rien n’était.

Le Quotidien

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15