24 juillet, 2014
Accueil » SOCIETE » TRAFIC INTERNATIONAL DE DROGUE Un français écope d’une peine de 15 ans de travaux forcés et de 5 millions d’amende
TRAFIC INTERNATIONAL DE DROGUE  Un français écope d’une peine de 15 ans de travaux forcés et de 5 millions d’amende

TRAFIC INTERNATIONAL DE DROGUE Un français écope d’une peine de 15 ans de travaux forcés et de 5 millions d’amende

Inculpé de trafic international de drogue, Olivier Cyril Georges Nunez Hernandez a nié les faits, déclarant avoir dans ses bagages des draps, des pierres d’émeraudes. Il a écopé de 15 ans de travaux forcés.
Le 24 décembre 2009, les éléments de l’Office Central pour la Répression du Trafic Illicite des Stupéfiants (Ocrtis) interpellaient à l’aéroport international de Dakar Olivier Cyril Georges Nunez Hernandez, détenteur d’une valise contenant cinq paquets de cocaïne. Le stratagème des enquêteurs consistant à le laisser sortir de l’aérogare permit l’arrestation, au niveau du parking des taxis, de Blessing Tompson Anyiam et de Felix Anyanwu. Après leur fouille corporelle, ils seront dessaisis d’un téléphone portable, d’un billet d’avion électronique pour Olivier. La perquisition de leur chambre d’hôtel découvrit une photo de la valise précitée. A l’enquête préliminaire, Olivier C.G.N. Hernandez expliqua que, pour 4000 euros, environs 2 600 000 FCFA, il a accepté de convoyer de la drogue, de Sao Paulo à Dakar, pour le compte d’un certain Jimmy. Lequel lui avait indiqué de laisser la valise sur le tapis roulant de l’aéroport. Entendu, Félix Anyawu reconnut se livrer au trafic de drogue. Devant informer Mike de l’arrivée d’Olivier, en contrepartie de 1000 dollars, il ajouta que son mandant lui avait remis un téléphone portable et un billet d’avion électronique pour le convoyeur.

Blessing Tompson Anyiam, pour sa part, fera dans les dénégations, justifiant sa présence à l’aéroport par la confirmation de son billet retour au Nigéria.

Inculpés de trafic de drogue, placés sous mandat de dépôt le 31 décembre 2009, Olivier soutiendra avoir cru transporter des émeraudes, au moment où ses co-accusés niaient les faits.

Que de dénégations !

Inculpé du trafic de 5kg de cocaïne, Olivier confiera que la valise lui a été remise par un certain Tommy, avant son départ de Sao Paula, lequel était mandaté par Stephen, avec qui il gère une société de transaction de diamant. Il précisera que son ami lui avait dit que Tommy devait lui remettre des pierres d’émeraudes destinées à une cliente dakaroise. 48h avant son départ pour Dakar, il recevra un appel de ce Tommy, lui demandant de transporter des draps pour sa femme. Il dira avoir accepté, en vérifiant le contenu de la valise dans les toilettes de l’aéroport, sans rien y trouver d’illégal. C’est à son arrivée à Dakar qu’il sera appréhendé par des policiers qui ont découvert 5kg de cocaïne dissimulés dans les paquets de draps. Arguant ne pas connaitre ses co-accusés, il précisera : « on m’a enseigné la foi en Dieu et en les personnes mais, avec cette affaire, je viens de comprendre qu’on ne peut faire confiance à personne », lâcha l’expert comptable.

Blessing Tompson Anyiam niera aussi les faits. Ce nigérian de 41 ans dira être venu au Sénégal pour visiter Gorée. Homme d’affaire, il déclare avoir demandé à Félix Ananwu de lui acheter son billet de retour au Sénégal, moins cher à Dakar.

Pour des peines de 10 à 15 ans de travaux forcés

Face à ces dénégations, le parquet général dira qu’Olivier avait profité de la misère des autres pour se faire de l’argent. Avant de requérir la peine maximale de 20 ans contre lui. Pour ses co-accusés, inculpés de complicité de trafic de drogue, après la requalification des faits de trafic international de drogue, il a requis 15 ans de travaux forcés.

Les avocats de Félix et Blessing diront que rien ne lie leurs clients aux faits. La drogue n’ayant pas été trouvée dans leur chambre, ni par devers eux. Pour ce qui est de la photo de la valise, ils avancèrent que Félix perdant souventes fois ses valises, a voulu faire dans la prévenance.

Pour tirer son client d’affaire, l’avocat de l’expert comptable alléguera le piège d’un narcotrafiquant.

Suite à ces débats, la cour infligera une peine de 15 ans de travaux forcés et 5 millions d’amende à Olivier. Les complices écoperont de 10 ans de travaux forcés et d’une amende de 5 millions.

Fanta DIALLO

REWMI QUOTIDIEN