Accueil / FAITS DIVERS / Trafic international de Drogue- Valencio Domingo Iala, les 52 boulettes de cocaïne et les 20 ans de travaux forcés

Trafic international de Drogue- Valencio Domingo Iala, les 52 boulettes de cocaïne et les 20 ans de travaux forcés

Si en rendant sa décision, le 7 novembre prochain, la chambre criminelle suit le parquetier dans son réquisitoire, Valencio Domingo Iala risque de passer 20 longues années en prison. Il a comparu, hier, à la barre pour trafic international de drogue et association de malfaiteurs. Il avait convoyé 52 boulettes de cocaïne du Brésil à Dakar

Le représentant du ministère public a requis, hier, 20 ans de travaux forcés contre Valencio Domingo Iala. En effet, cette personne a été présentée aux juges de la chambre criminelle de Dakar pour répondre des faits d’association de malfaiteurs et de trafic international de drogue. A la barre, le mis en cause a soutenu que c’est un nommé Moussa, résidant au Brésil, qui lui avait demandé de convoyer 52 boulettes de cocaïne à Dakar. Il a accepté le marché moyennant la somme de deux millions de nos francs. Malheureusement pour lui, il sera appréhendé à l’aéroport international de Dakar. « Je reconnais avoir transporté la drogue, mais je croyais que c’était des médicaments. Les boulettes étaient contenues dans un sachet blanc et j’avais pris le Royal Maroc pour venir au Sénégal. Je devais me rendre ensuite à Bissau mais, j’ai été arrêté à l’aéroport avant qu’on ne me confisque mon passeport », a déclaré l’accusé. Les éléments enquêteurs ont découvert que le mis en cause avaient avalé 52 boulettes de cocaïne. Ainsi, l’ont-ils conduit à l’hôpital Principal de Dakar où on lui a donné un laxatif. Et, c’est sur ces entrefaites qu’il a expulsé 51 boulettes.

La dernière était restée dans son abdomen pendant les 10 jours qu’il a été interné à l’hôpital. Invité à faire ses réquisitions dans cette affaire, le maître des poursuites a rappelé que l’année d’avant, l’accusé avait transporté 60 boulettes et avait échappé à la justice. Sur l’association de malfaiteurs, le parquetier a déclaré que l’accusé a été aidé par une tierce personne pour ingurgiter cette drogue. Concernant le trafic international de drogue, selon toujours le parquetier, c’est l’accusé qui a soutenu à la barre en être l’auteur. C’est pour toutes ces observations que le maître des poursuites a requis à son encontre 20 ans de travaux forcés. Quant à la défense, elle a renseigné que ce qui est constant, c’est que l’accusé est un étudiant. « Il a été admis dans l’une des plus prestigieuses universités au Brésil. Il a juste trébuché. C’est une erreur de jeunesse. Par ailleurs, si c’était de la drogue, il allait mourir car le médecin a dit que l’une des boulettes n’a jusqu’à aujourd’hui pas été expulsée. Il y a un doute sérieux dans cette affaire », a déclaré la robe noire. Sur ce, l’avocat a demandé à la chambre de disqualifier les faits en détention. Pour la peine, de lui faire une application bienveillante de la loi. L’affaire est mise en délibéré pour le 7 novembre prochain.

Cheikh Moussa SARR

À voir aussi

Bagarre à la Médina- Assane Barry assène deux coups de couteau mortels à Saër pour venger sa petite amie

L’amour quand tu nous tiens ! Le sieur Assane Barry a, lors d’une bagarre, assené deux …

Viol suivi de grossesse, pédophilie… Yancoba attrait à la barre par sa copine et son amie

Les nommés Yancoba, F. N et C. Ndao ont soldé leurs comptes, hier, à la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *