ECONOMIE

TRANSFERT D’ARGENT L’Afrique a reçu 65 milliards dollars en 2016

  • Date: 15 novembre 2016

La morosité de l’économie mondiale ne semble pas avoir d’incidences sur les transferts d’argent des migrants. En effet, le volume des fonds ainsi transférés vers l’Afrique s’élève à plus de 65 milliards USD en 2016, contre 43,6 milliards en 2015.

Le continent africain est de plus en plus dépendant des transferts de sa diaspora. L’Afrique a reçu en 2016, 65 milliards de dollars de transferts d’argent de ses migrants, selon un rapport du Fonds international de développement agricole (FIDA). Ces envois de fonds que les Anglo-Saxons appellent des «remittances», jouent un rôle considérable. Selon la Banque mondiale, ces sommes sont trois fois plus importantes que le total de l’aide publique au développement dans le monde. De même, si l’on excepte la Chine, les «remittances» des émigrés dépassent sensiblement l’ensemble des investissements étrangers dans les pays en développement. Toujours est-il que selon le rapport de la FIDA, ces flux pourraient continuer à augmenter pour atteindre plus de 70 milliards USD en 2018 et 80 milliards USD en 2020.  En réalité, cette évolution est liée aux migrations qui se poursuivent en Afrique et de l’Afrique vers l’Europe et vers d’autres pays, à la croissance économique ainsi qu’au nombre grandissant de flux non enregistrés et informels qui intègrent des canaux reconnus. En fait, le rapport de la FIDA fait état de plus de 45 millions de migrants africains vivant hors de leur pays d’origine. Le rapport parcouru par nos soins rapporte, par ailleurs, que 26 000 bureaux de poste et agents postaux présents dans plus de 80% des pays africains, sont impliqués dans la prestation de services de transfert d’argent des travailleurs migrants à hauteur de 2 milliards USD. Ce qui représente, précise la même source, plus de 3% des parts de marché des flux totaux vers l’Afrique et entre pays du continent ». Le rapport note également que « près de 100 millions d’adultes africains, soit plus de 15% de la population adulte, utilisent quelque 26 000 bureaux de poste et agents postaux d’Afrique pour accéder aux services financiers de base, et notamment pour recevoir des transferts d’argent ». Le rapport précise par ailleurs que la majorité de ces usagers habitent dans des communautés rurales ou des zones périurbaines éloignées des agences bancaires. ‘’Aujourd’hui, lit-on dans le document, les bureaux de poste en Afrique délivrent plus d’argent que de courrier (c’est-à-dire plus de transactions financières que de lettres)’’. Le rapport indique également que les transferts d’argent vers l’Afrique et à l’intérieur du continent, représenteront près de 80 milliards USD en 2020.

M BA

1 Comments

  1. EST CE QUE LE TRANSFERT MASSIF DE CES MILLIARDS A CHANGÉ LE QUOTIDIEN DES POPULATIONS?

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15