Accueil / POLITIQUE / TRANSHUMANCE POLITIQUE La Cojer théorise la stratégie de l’addition

TRANSHUMANCE POLITIQUE La Cojer théorise la stratégie de l’addition

«En politique, il faut toujours additionner et ne jamais soustraire».  C’est ce que théorise le coordonnateur de la Cojer de Bambey, Mamadou Ndiaye,  pour réélire Macky Sall en 2017.

La transhumance est dans l’air du temps. Innocence Ntap Ndiaye, Bécaye Diop, Sitor Ndour, Abdou Fall, parmi tant d’autres, ont décidé de rejoindre le parti présidentiel, à quelques deux années de la présidentielle. Mais si la transhumance est décriée par la majeure partie des observateurs, elle est légitimée par la Cojer de Bambey. En marge de la conférence de presse de lancement de la caravane de la jeunesse de l’émergence, le président de la Cojer de Bambey est d’avis que le président Macky Sall a besoin de tous les Sénégalais. «Ce que les militants de l’Apr et les sympathisants de Macky Sall devaient comprendre, c’est que ce dernier est le président de tous les Sénégalais. Et il a besoin du soutien de tous les Sénégalais, surtout de ceux qui ont une certaine expérience dans la gestion de l’État. Il ne peut pas être un chef d’État pour des militants de l’Apr. Il a besoin de massifier le réceptacle sur lequel il va s’appuyer pour vulgariser l’action du gouvernement», a indiqué Mamadou Ndiaye. «A Bambey, poursuit-il,  l’Apr  a enregistré la venue de grands militants porteurs de voix, notamment Lamine Seck, ancien questeur du Senat et ancien Secrétaire General du Pds à Bambey, et Yakou Kane, ancien sénateur et Maire de Gawane». Ces adhésions, précise-t-il, sont le fruit d’un travail souterrain du coordonnateur départemental Apr de Bambey, Mor Ngom, par ailleurs, ministre conseiller du Président et Maire de Ndangalma. «Ces défections montrent que Bambey  et environs sont aux couleurs de l’Apr, dans la mesure où les hommes politiques de la région ont été convaincus des réalisations du Président Sall, pour l’accompagner à mettre le Sénégal sur les rampes de l’émergence», poursuit-il. «Donc, il (Macky Sall) a besoin de toutes les forces pour pouvoir gouvernent le Sénégal dans des conditions de stabilité et de tranquillité. On ne peut pas gérer le pays en faisant dans l’exclusion», a-t-il dit. Non sans préciser que son parti continue à tendre la main à toutes les composantes de la vie politique qui évoluent au niveau de Bambey, afin de réélire le président Sall, dès le 1er tour de l’élection présidentielle.

Mouhamadou Ba

À voir aussi

Finale Sénégal-Algérie: Les membres du Frn se disputent 5 billets d’avion

Fait cocasse et inédit ! Il nous revient de sources dignes de foi que le régime …

Report des Locales: Abdoul Mbaye,TAS et MLD (aussi) disent “Non”

e Parti démocratique sénégalais (PDS) n’est pas le seul à contester le consensus qui s’est …