ECONOMIE

TRANSPARENCE DANS LES MINES, LE PETROLE  L’ITIE démarre la « validation » pour le Sénégal le 1er juillet 2017

  • Date: 16 novembre 2016

Le Sénégal est résolument engagé dans l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE). Un engagement matérialisé par la production de deux rapports pour les années (2013 et 2014). C’est fort de cela, que le Conseil d’administration de l’ITIE a mis notre pays dans le lot des pays qui devront faire, prochainement, l’objet d’une Validation de leur processus de mise en œuvre de l’ITIE. Une évaluation qui sera lancée pour notre pays, le 1er juillet 2017, comme indiqué dans le bulletin (mensuel) du mois de novembre de l’organisation internationale, qui nous est parvenu.

Le processus de Validation devrait révéler en détail si le Sénégal améliore la transparence dans la gestion de ses ressources pétrolières, gazières et minières ou non. L’évaluation se fera selon la nouvelle norme, « Norme 2016 », conformément aux décisions prises lors de la conférence d’Astana au mois d’octobre dernier. La « Norme 2015 » apporte trois changements majeurs concernant la divulgation de la propriété réelle, l’intégration et le système d’assurance qualité de l’ITIE, aussi connu sous le nom de Validation.

Et sur ce point, le Sénégal peut espérer une bonne note. En effet, à la lumière du rapport 2014 publié en octobre dernier, on note que des pas importants ont été faits en matière de transparence, avec, entre autres, la production par les entreprises et organes étatiques ciblés de données ITIE exhaustives et certifiés, la publication des contrats et conventions miniers et pétroliers et l’intégration de la société civile parmi les parties prenantes.

Le Sénégal est pays candidat à l’ITIE depuis 2013. Et son passage de « pays candidat » à « pays membre » dépendra des résultats de la validation qui déterminera si les efforts consentis et les pas franchis pour assurer la transparence dans le secteur des industries extractives sont satisfaisants.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15