Accueil / ECONOMIE / Transparence minière:Toutes les conventions signées seront publiées

Transparence minière:Toutes les conventions signées seront publiées

Le Sénégal va procéder bientôt à la publication de toutes les conventions minières signées. L’annonce a été faite par le Directeur des Mines et de la Géologie.

 «Dans quelques jours, nous allons procéder à la publication de l’ensemble des conventions minières qui ont été signées », a  annoncé Ousmane Cissé, Directeur des Mines et de la Géologie. Il s’exprimait, hier à Dakar, lors de la publication du rapport 2017 de Sabodala Gold Operations sur la Responsabilité sociale d’Entreprise (RSE) intitulé « conversation ». Pour lui, l’exigence de transparence et de bonne gouvernance dans le secteur minier est au cœur de leurs préoccupations. L’industrie minière être doit transparente. Malheureusement, elle est devenue suspecte par manque d’information et de transparence. A un moment, si on ne comprend pas les réalités du secteur, on pensera que c’est n’est pas transparent. « Nous avons une exigence d’informer les populations  et l’ensemble des acteurs. Donc le Sénégal a réussi cet exercice pour être un pays conforme aux normes de l’ITIE en quelques temps. Nous devrons savoir que ces ressources minérales étant une propriété du peuple sénégalais, l’information doit être partagée, à savoir les revenus et les paiements au public », a-t-il soutenu. Quant Abdoul Aziz Sy, Directeur général Sabodala Gold Operations, il est revenu  largement sur leurs activités qu’ils ont eu menées. « En 2017, notre production a atteint un record de 233 mille onces d’or, soit 6.6 tonnes en métal. Nous avons pris un bon départ avec 64.000 onces  produites au premier trimestre 2018, et 65.000 onces au deuxième trimestre, à un coût moindre que le premier trimestre de l’année passée. Notre chiffre d’affaire de 2017 est de 170 milliards de FCFA,  soit un bond de 13% par rapport à 2016.», a-t-il expliqué. Selon lui, 120 milliards de FCFA, représentant 70% de ce chiffre d’affaire, ont été directement dépensés au Sénégal dont 32 milliards de FCFA versés à l’Etat en redevance, impôt, taxe, droit de douane, entre autres, et 600 millions directement investis dans le financement de projets communautaires conçus par et pour les populations des communes autour de la mine. A l’en croire, sur la même année, ils ont totalisé  1158 employés dont les 94% sont Sénégalais et les  45% proviennent de la région de Kédougou. Le ratio du personnel expatrié continue de baisser inexorablement en perdant 1 point chaque année. De 10% en 2013, il s’établit à 6% en 2017. M. Sy a aussi rappelé que la mine de Sabodala est entrée en production depuis 2009 et ils ont l’habitude de remplacer les réserves qu’ils   produisent. Ce qui fait qu’aujourd’hui, la mine a une durée de vie 13 ans, avec des réserves de 2.7 millions d’onces et une base importantes de ressources autour de 4.4 millions d’onces pour davantage prolonger la durée de vie de la mine.

Zachari BADJI

 

 

 

À voir aussi

Exportations sénégalaises : 1486,4 milliards de FCFA enregistrés en 2017

Les exportations du Sénégal se sont hissées à 1486,4 milliards de FCFA, soit un relèvement …

Commerce intra Uemoa : Le Sénégal et la Côte d’Ivoire, principaux fournisseurs avec 55,4%

Les échanges intra Union économique et monétaire africaine (UEMOA) sont en hausse de 5%, se …