1 août, 2014
Accueil » POLITIQUE » TRAQUE DES BIENS MAL ACQUIS : De redoutables marabouts et féticheurs de la sous région au Sénégal
TRAQUE DES BIENS MAL ACQUIS :  De redoutables marabouts et féticheurs de la sous région au Sénégal

TRAQUE DES BIENS MAL ACQUIS : De redoutables marabouts et féticheurs de la sous région au Sénégal

En dépit des auditions tous azimuts dans le cadre de la traque aux biens mal acquis, le camp de l’ancien Président de la république et les personnes concernées ne s’avouent pas vaincus. De sources bien informées, depuis que la machine des auditions a été mise en branle, par parents et proches interposés, certains des personnes concernées par cette procédure se livrent à des bains et autres astuces occultes. Hormis les marabouts sénégalais, ils font recours à l’expertise sous régionale pour, dit-on, se tirer d’affaire. Les marabouts et charlatans venus du Mali, de la Bissau voisine et de la Guinée Conakry séjournent pour la circonstance au Sénégal. Parmi eux, ceux qui ont fait un passage remarqué en Côte-d’Ivoire, alors en pleine crise post-électorale.

Depuis la sortie du procureur près la cour de répression illicite, citant des noms de personnes soupçonnées de s’être enrichies illicitement ou d’avoir planqué de l’argent dans des banques à l’étranger, c’est le sauve-qui-peut pour échapper à la guillotine. « J’ai été un jour contacté par des amis qui m’ont fait part de la présence de redoutables marabouts et charlatans au Sénégal. Ils m’ont ainsi demandé d’aller les rencontrer, afin de me soustraite à tout malheur», confie un cadre libéral. A l’en croire, «ses hommes estampillés redoutables car, dotés d’un pouvoir tangible peuvent même aller jusqu’à éteindre toute action pendante en justice». Notre interlocuteur est d’avis que d’après des confidences, ces marabouts qui seraient réputés pour leurs connaissances occultes, dispersés à travers les différents quartiers de Dakar, parfois logés par des requérants, font de bonnes affaires, depuis leur arrivée en terre sénégalaise. Car, ils travaillent sans répit jusque tard dans la nuit. «Souvent, ce sont des proches et des amis de certaines personnes concernées par ses traques qui les sollicitent, sans souvent prendre la peine d’avertir les concernés», précise la même source. Dans la liste de personnes qui cherchent protections chez ces marabouts et autres charlatans, figurent des Directeurs généraux de sociétés nationales, devant répondre de leurs gestions sous Wade. Selon d’autres sources, parmi les marabouts débarqués au Sénégal, on trouve certains qui ont fait un passage remarqué en Côte-d’Ivoire, alors en pleine crise post-électorale. Cette affaire n‘est pas une première sous nos cieux. Pendant la course à la dernière présidentielle, la présence de sept féticheurs maliens qui avaient débarqué à l’aéroport de Dakar, un vendredi aux environs de 15 heures, avait défrayé la chronique. Ils avaient été acheminés dans une maison cossue sise aux Almadies.

Sékou Dianko DIATTA

REWMI QUOTIDIEN