aida-ndiongue

TRAQUE DES BIENS MAL ACQUIS L’instruction encore prolongée pour Aïda Ndiongue à la Crei

Les  fronts sont multiples pour Aïda Ndiongue qui doit se battre sur la procédure pendante devant le doyen des juges d’instruction: celle qui vient d’être «bouclée» par la Cour Suprême et celle pendante à la Crei. Et pour cette dernière procédure, la commission d’instruction maintient toujours cette sorte d’épée de Damoclès sur sa tête en prolongeant encore l’instruction.

Aïda Ndiongue va encore se tirer les cheveux. Alors qu’elle est en train de peaufiner un plan de bataille contre l’Etat du Sénégal pour récupérer ses biens, voilà que la Cour de répression de l’enrichissement illicite se greffe à ses soucis. En effet, la commission d’instruction de la Crei manifestement n’est pas prête d’en finir avec l’ancienne mairesse des Hlm. L’équipe du juge Cheikh Ahmed Tidiane Bèye a rendu aujourd’hui une énième ordonnance de prorogation de l’instruction. Cette fois, elle n’a pas fixé de date. Une épine toujours collée au pied de la responsable libérale qui ne comprend toujours pas cette procédure pendante à la Crei alors qu’elle n’a jamais été «ordonnateur de crédit» comme elle l’avait souligné lors de sa conférence de presse. Aïda Ndiongue avait également expliqué que l’argent n’est pas pour financer un parti politique. Il n’empêche, cette procédure à la Crei reste toujours suspendue sur sa tête comme une épée de Damoclès.

Voir aussi

telechargement-5

ÉRECTION D’UNE BUVETTE SUR LA CORNICHE Aby Ndour persiste, Atépa annonce une plainte…

Entre Aby Ndour et l’Association Sos Littoral, la guerre est à son paroxysme. Atépa a …