23 avril, 2014
Accueil » ACTUALITES » TRAQUE DES BIENS SUPPOSES MAL ACQUIS : Les conclusions des premières enquêtes bientôt disponibles
TRAQUE DES BIENS SUPPOSES MAL ACQUIS : Les conclusions des premières enquêtes bientôt disponibles

TRAQUE DES BIENS SUPPOSES MAL ACQUIS : Les conclusions des premières enquêtes bientôt disponibles

Presque toutes les réquisitions adressées aux banques, notaires, Impôts et Domaines, délégations judiciaires du monde entier avec comme consigne de trouver toutes traces pouvant conduire aux biens spoliés, sont parvenues aux enquêteurs. Des sources dignes de foi, les limiers du parquet spécial près la Cour de répression sont très avancés sur les conclusions des premières enquêtes.

C’est en ce sens que les informations mises à notre disposition précisent que le Procureur Spécial est sur le point de transmettre aux chambres d’instruction les premières conclusions des enquêtes aux fins d’inculpation. Et, le Parquet Spécial a pris tout le temps et les dispositions nécessaires pour faire d’un coup d’essai un coup de maître.

En effet, depuis le début, les autorités judiciaires savaient qu’il leur faudrait plus que du flair pour venir à bout des prédateurs, tant les techniques utilisées étaient de dernière génération. Dénouer tout cela avait requis une coopération internationale, un jeu sur le temps, pour laisser les délateurs ruminer leur sort à venir et surtout, une multitude de moyens mis à la disposition des enquêteurs.

C’est qui montre que l’enquête sur la traque des biens mal acquis ne finit pas de faire des révélations aussi troublantes les unes que les autres, surtout sur la personne de Karim Wade. Selon des sources proches du dossier, l’étau se resserre autour de Karim et Cie. Les enquêteurs de la section de recherches de la gendarmerie de Colobane auraient déjà réuni des éléments suffisamment compromettants contre le fils du Président Abdoulaye Wade.

Les investigations glanées de part et d’autre révèlent qu’après les auditions des témoins, prête-noms sur les montages financiers et créations de sociétés comme Daport, DP World Sa Dakar, le tour de la question est fait. Karim Wade a donc de fortes chances de se retrouver en prison.

Nos informateurs ont également ajouté que les vraies preuves qui feront tomber l’ancien ministre de la Coopération internationale viennent de Dubaï où, pratiquement, tout se retrouve, avant de prendre des directions off-shore. Une personne très au fait de ces montages a préféré balancer et négocier les charges qui pèsent sur lui, selon toujours la même source.

Sekou Dianko DIATTA

REWMI QUOTIDIEN