TRIBUNAL DES FLAGANTS DELITS DE DAKAR : Un Clerc de Patricia Lake Diop condamné pour escroquerie

Un émigré plus connu sous le sobriquet de Moustapha Dramé a attrait, hier, à la barre Elimane Dieng pour escroquerie foncière portant sur 14 millions. Le tribunal a reconnu le prévenu coupable avant de lui infliger une peine de deux mois de prison ferme. Il doit également payer une amende de 8 millions.

Une affaire d’escroquerie foncière a été jugée, hier, au tribunal des flagrants délits de Dakar. Au banc des accusés il y’avait un certain Elimane Dieng par ailleurs clerc au cabinet de la notaire Patricia Lake Diop. Les faits remontent en 2012. L’émigré Moustapha Dramé vivant en France est revenu au bercail afin de trouver un toit. Il s’est tourné du coté du prévenu qui lui proposera des terrains à la foire. C’est sur ces entrefaites que l’émigré ait versé au mis en cause la somme de 14 millions de nos francs. Mais depuis lors, Moustapha Dramé tente de rentrer en possession de son terrain mais en vain. Ainsi, a-t-il porté plainte contre le prévenu pour escroquerie. Devant les limiers, le mis en cause a reconnu sans ambages les faits avant de prendre l’engagement de rembourser l’intégralité de la somme encaissée. Il a juste remboursé 7 millions de nos francs. Cependant devant les juges, hier, Elimane Dieng a nié les faits pour lesquels il a été attrait à la barre.

A l’en croire, il était l’intermédiaire d’un nommé Amadou Bâ. Toutefois, il a reconnu avoir reçu de la partie civile la somme de 6,5 millions. Et si, dit-il, il a signé la reconnaissance de dette de 14 millions, c’est parce que l’émigré venait incessamment dans son bureau et il ne voulait pas que l’affaire atterrisse devant Me Patricia Lake Diop. Ces allégations ont été battues en brèche par l’avocat de la partie civile selon qui, le mis en cause a commis les faits à lui reprocher. Il a réclamé la somme de 10 millions pour le reliquat et 7 millions en guise de dommages et intérêts. Dans son réquisitoire, le substitut du Procureur a requis une peine d’un an dont six mois de prison ferme. Car, indique-t-il, le prévenu connaît bien le foncier c’est pourquoi il a commis son acte. L’avocat de la défense, Me Abou Dialy Kane, ne restera pas dans le même volet que le maître des poursuites. Selon robe noire, son client est un simple intermédiaire dans cette affaire. Sur ce, il a plaidé pour une peine d’avertissement en fondant sa plaidoirie sur le fait que son client est un délinquant primaire. Au cours de son délibéré, le juge du tribunal des flagrants délits de Dakar a infligé une peine de 2 mois de prison ferme au clerc Elimane Dieng.

 Cheikh Moussa SARR

 

Voir aussi

Hamedine Sy- « Bara Tall est un monstre »

Le Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (Synpics) se dit …