SOCIETE

TRIBUNAL DES FLAGRANTS DÉLITS DE DAKAR Les agents commerciaux d’Amsa Assurances, les faux documents et le million encaissé

  • Date: 17 décembre 2015

 Ex-agents commerciaux d’Amsa Assurances, les prévenus Biagui et Guèye ont été attraits, hier, à la barre pour association de malfaiteurs, faux et usage de faux et escroquerie. Ils ont été condamnés à une peine de 6 mois assortis de sursis.

Les prévenus Biagui et Guèye peuvent remercier les juges du Tribunal des flagrants délits de Dakar qui leur ont infligé, hier, une peine de six mois assortis du sursis. Ils ont été attraits à la barre pour les délits d’association de malfaiteurs, faux et usage de faux et escroquerie. S’agissant des faits, les deux mis en cause ont été employés par la structure Amsa Assurances de 2008 à 2012. Leurs rôles étaient de vendre des contrats d’assurance pour le compte de leur structure. Cependant, les deux individus ont quitté leur société d’origine pour en intégrer une autre. Mais, ils continuaient à encaisser toujours l’argent des particuliers pour le compte d’Amsa Assurances. Ce, en confectionnant de faux documents qu’ils remettaient aux clients. C’est sur ces entrefaites qu’ils ont pu encaisser la somme de 1,2 million F Cfa. Il faut dire que leurs activités seront vite découvertes par la société Amsa Assurances qui portera plainte avant que l’affaire ne soit traduite devant dame justice.

Cuisinés par les limiers, les mis en cause ont reconnu sans ambages les faits qui leur sont reprochés. Devant les juges du Tribunal des flagrants délits de Dakar, hier, les prévenus ont adopté la même posture en reconnaissant les faits d’association de malfaiteurs, faux et usage de faux et escroquerie. Face aux juges, les prévenus ont fait une amende honorable. Mieux, ils ont juré sur tous les saints de ne plus refaire ces actes qui leur ont valu leur comparution à la barre. À les en croire, ils ne savent même pas pourquoi ils ont agi de la sorte.

Prenant la parole pour sa plaidoirie, l’avocat de la partie civile a indiqué que son client s’est désisté. Toutefois, la robe noire a renseigné que les familles des prévenus ont remboursé plus que la somme détournée. « Les familles des mis en cause ont, en lieu et place des 1,2 million F Cfa détournés, remboursé la somme de 1,5 million F Cfa », a indiqué l’avocat de la partie civile.

Pour sa part, le représentant du ministère Public a requis l’application de la loi. Prenant la parole en dernier pour leurs plaidoiries, les avocats de la défense ont demandé la clémence du tribunal. Ils ont obtenu gain de cause car le tribunal en rendant son délibéré a condamné les prévenus à une peine de 6 mois assortis de sursis.

Cheikh Moussa SARR

 

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15