justice

Tribunal des flagrants délits de Dakar : O. Seck à la barre pour pédophile

Le prévenu O. Seck a été attrait, hier, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour pédophilie. Devant le prétoire, le prévenu a nié les faits qui lui sont reprochés. L’affaire est mise en délibéré pour le 16 octobre prochain.

Les juges du tribunal des flagrants délits de Dakar ont ouvert, hier, le dossier d’0. Seck. Il a été attrait à la barre par le père d’une fille âgée de 6 ans pour pédophilie. Abdou L. Dieng puisque c’est de lui qu’il s’agit, a reçu une information disant que sa petite fille âgée de 6 ans a été victime d’attouchement par O. Seck. C’est sur ces entrefaites qu’il a saisi les éléments de la Police de Médina. Entendue par les limiers, Marième Diouf, témoin, a indiqué avoir vu la fille sortir de la chambre du mis en cause. Pis, elle a témoigné à charge contre le prévenu arguant que la fille a été victime d’attouchements. Ces propos ont été balayés d’un revers de main par le prévenu selon qui, alors qu’il était seul dans la chambre en train de regarder la télévision, la fille est entrée dans la chambre sous prétexte qu’elle cherche son stylo. « Je l’ai grondé et la fille était au bord des larmes. Pour la consoler, je lui ai remis une pièce de 100 francs », a indiqué le prévenu à la barre. Cependant devant les enquêteurs, la fille avait déclaré qu’O. Seck l’avait porté dans ses bras quand elle est rentrée dans la chambre. A l’intérieur de la pièce, révèle toujours la fille, elle a été victime d’attouchements.

Soumis au feu roulant des questions à la barre, il a reconnu les attouchements mais, dit-il, il n’y avait pas de pénétration. Sur ce, le maître des poursuites lui a posé une question de savoir si elle connaissait une certaine Marième Diouf qui a témoigné à charge devant les enquêteurs. Le prévenu rétorque que cette femme ne l’aime pas c’est la raison pour laquelle elle a témoigné à charge contre lui. Prenant la parole pour son réquisitoire, le représentant du ministère public s’en est rapporté à la sagesse du tribunal en ce qui concerne le délit de pédophilie. Toutefois, il a indiqué que le certificat médical ne permet pas de prouver les attouchements. Pour sa part, Me Bamba Cissé, avocat de la défense, a suivi le parquetier dans son réquisitoire arguant que le procès verbal ne sert qu’à titre de simple renseignement. En effet, pour retenir la culpabilité de son client, la robe noire a demandé d’abord de prouver les attouchements. Ainsi, il a plaidé pour un renvoi des fins de ma poursuite. Pour étayer sa plaidoirie, la robe noire indique qu’un problème de matérialité des faits se pose. S’agissant de la dame qui a témoigné à charge, Me Bamba Cissé dira que cette dernière n’a pas assisté à la scène. Il faut dire que le tribunal rendra son verdict dans cette affaire le 16 octobre prochain.

Cheikh Moussa SARR

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Ousmane Sow Un Géant de l’Art s’éteint

Le monde des Arts est en deuil. Ousmane Sow est mort ! L’artiste aux mains ingénieuses …