Accueil / Education / Tricherie au Bfem

Tricherie au Bfem

Le ministère de l’Education ne veut pas entendre parler de fuites au Bfem comme ce fut le cas pour le bac. Dans un communiqué envoyé presque par tous les canaux des services de Serigne Mbaye Thiam, les autorités scolaires tiennent à apporter des précisions « afin d’éclairer l’opinion sur l’incident et éviter toute confusion de nature à jeter le discrédit sur l’organisation de l’examen ». En effet, il ne s’agit  nullement de fuites, disent-elles « mais plutôt d’une tricherie organisée, la fuite supposant plutôt la  détention par des tiers des épreuves et/ou de leurs corrigés hors de leur circuit d’intégrité et avant leur administration». En clair, les faits recueillis sur le terrain révèlent qu’il s’agit de candidats qui, dès réception d’une épreuve dans la salle d’examen, s’évertuaient à la photographier pour certains et pour d’autres à rédiger des messages texte (SMS) relatifs à des questions du sujet, pour les transmettre à des camarades élèves constitués en réseaux et situés hors des centres d’examen. Autrement dit, « les élèves incriminés ne détenaient pas par devers eux, avant l’administration des épreuves, ni sujets, ni corrigés- types».

À voir aussi

Académie de Kaolack : Des jeunes formés à la réparation de manuels scolaires dégradés

Le Soleil- Les réparateurs et réparatrices de manuels scolaires ont reçu leur diplôme de fin …

Remous dans l’espace universitaire : Ibrahima Eloi Sarr appelle à la stabilité

Le Soleil- Le vice-médiateur de l’Ucad, Ibrahima Eloi Sarr, appelle tous les acteurs de l’université …