Education

TRIENNALE DE L’ADEA   INVESTIR DANS LES STI

  • Date: 8 juillet 2016

L’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) prône toujours l’investissement sur les sciences, les technologies, l’ingénierie et les mathématiques dans l’enseignement en Afrique.

L’ADEA continue sa série de consultation régionale où des experts du secteur de l’éducation venus du Burkina-Faso, de Côte d’Ivoire, du Mali, du Nigeria et du Sénégal ont participé. Il s’agit de souligner l’importance des sciences, des mathématiques et des nouvelles technologies et, partant, la nécessité de leur donner une place prépondérante dans les systèmes d’enseignement et de formation en Afrique.
Cette rencontre sur la promotion de la science, des mathématiques et des technologies entre dans le cadre de la prochaine consultation régionale qui aura lieu à Marrakech, au Maroc, du 13 au 14 juillet 2016. Pour le secrétaire général de la Conférence des ministres de l’Education des pays ayant le français en partage (Confemen), Jacques Boureima Ki, «les sciences, les mathématiques et les nouvelles technologies sont des moteurs de développement». Et d’ajouter : «Dans ce domaine, l’Afrique fait face à des difficultés que sont l’indisponibilité des enseignants, les formes d’apprentissage et le peu d’engouement manifesté par les élèves à apprendre ces disciplines».
Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique du Sénégal, Mary Teuw Niane, salue l’initiative qui est, selon lui, «en parfaite cohérence avec la politique menée au Sénégal pour développer ces filières scientifiques».
Mamadou Talla, ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat du Sénégal, a, pour sa part, indiqué que «l’émergence de l’Afrique ne saurait s’envisager sans des ressources humaines de qualité, sans une maîtrise de la science. Il est important d’avoir un système économique performant et orienté vers les techniques, les sciences, et les formations professionnalisantes».
Sud quotidien
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15