Accueil / POLITIQUE / Trois ans de Macky à la tête du Sénégal- Les libéraux parlent d’échec et des risques pour l’Apr

Trois ans de Macky à la tête du Sénégal- Les libéraux parlent d’échec et des risques pour l’Apr

 Si les trois ans de gouvernance de Macky Sall à la tête du Sénégal sont une réussite, ils n’agréent pas les libéraux de la banlieue qui, en conférence de presse, parlent d’échec, source d’un profond désespoir chez les citoyens.

Pour Diadji Ngom, responsable libéral à Guèdiawaye, les trois ans de Macky Sall à la tête du Sénégal sont  un échec, cause de la déception totale des citoyens qui avaient voté pour lui en 2012. «Crise sociale, grèves répétées dans l’enseignement, recul de la démocratie, fermeture d’entreprises, retour au gré à grés, ont, entre autres impairs, impacté sur la situation économique de notre pays», dira le libéral, selon qui, les scandales financiers minent les institutions, si on se réfère aux cas d’Africa énergie, à la gare urbaine de pompier, à l’affaire du Building administratif. Aussi, c’est donc sans surprise, selon Ngom, qu’aujourd’hui, des mouvements dénommés  «Rétiou» -regret-dénoncent le non respect des promesses de campagne. Le chômage s’accentue, la demande sociale insatisfaite. Pourtant, aucun président du Sénégal n’a eu à être plébiscité comme l’a été Macky Sall qui, malheureusement, est l’artisan du recul démocratique du Sénégal», peste-t-il, rappelant que son bilan se limite à inaugurer les chantiers du régime précédent, la Cmu dont il se targue, n’étant que de la poudre aux yeux. «Aussi, le président Macky Sall sachant qu’il n’aura pas de deuxième mandat, fera-t-il tout pour prolonger son mandat actuel jusqu’en 2019, en dépit de sa promesse. Benno va se disperser, le parti socialiste aura son candidat, Abdoulaye Baldé va se positionner, le cas de Malick Gackou n’est pas à écarter, sans parler d’Idrissa Seck qui va revenir en force et l’acharnement qui pèse aujourd’hui sur Khalifa Sall», analyse le coordonnateur du mouvement «Karim Ci Kanam». Face à la presse, le responsable libéral s’est dit convaincu que Karim Wade sera vainqueur au premier tour de la présidentielle à venir, d’avis que Macky ne peut plus gagner les cœurs des Sénégalais, avec sa pseudo-instauration de la bonne gouvernance et la traque orientée des biens mal acquis.

Sada MBODJ

À voir aussi

Conclusions du dialogue national : L’opposition écarte Aly Ngouille

Après avoir obtenu gain de cause sur la délocalisation des travaux du dialogue politique, l’opposition …

Marche du 14 juin: «Aar li nu Bokk » écrit à Wade

La plateforme Aar Li Nu Bokk, composé de mouvements politiques et d’acteurs de la société …