Trois morts dont une femme enceinte- L’orpaillage endeuille Kédougou

Trois morts, c’est le bilan macabre d’un éboulement qui a eu lieu dans le village de Bantaco, localité située à une trentaine de kilomètres du chef-lieu de la commune de Kédougou.

Les victimes sont toutes de sexe féminin dont deux Sénégalaises et une de nationalité malienne. Il s’agit de Mme Fatoumata Sidibé, Malienne, née à Konan, âgée de 27 ans, de Mme Sira Camara, 21 ans et née à Mako et de Mme Kany Touré née au Sénégal et âgée de 28 ans.

Elles pratiquaient toutes le métier d’orpailleuses à Bantaco. Ces pauvres femmes ne savaient pas qu’elles avaient rendez-vous avec la mort quand elles empruntaient le chemin des tranchées pour chercher le métal précieux. La défunte Kany Touré était en état de grossesse avancé.

Malheureusement, la chute brutale dans le trou a occasionné l’accouchement forcé qui a abouti à la mort du nouveau-né.

Selon des témoins présents lors du drame, les pauvres dames étaient au fond des trous lorsque de gros morceaux de pierres sont tombés sur elles, causant immédiatement leur mort.

Alertés, les hommes en bleu sous le commandement du capitaine Mody Kâ et le médecin-chef de région sont partis sur les lieux pour s’enquérir de la situation. Les soldats du feu de la 62ème Compagnie ont acheminé les corps sans vie des trois femmes à la morgue du district sanitaire de Kédougou. Interpellé, le maire de la commune de Tomboronkoto, après avoir présenté ses condoléances aux familles éplorées, a demandé à  « plus de vigilance dans ces sites d’orpaillage ».

Très ému par cet accident tragique, le sous-Préfet de Bandafassi, Mamadou Moustapha Thiandoum, a pris toutes les dispositions pour que les corps soient ramenés et enterrés à Bantaco. Du coup, une réunion d’urgence a eu lieu avec l’ensemble des autorités coutumières, religieuses et locales de la zone pour éviter que de tels cas se reproduisent. A cet effet, le préfet a informé qu’un arrêté sera pris pour fermer provisoirement le site d’orpaillage traditionnel de Bantaco.

Papis Nimbaly BARRO

Voir aussi

TRANSPORT- Le CDDC récuse le TER et milite pour la voie de contournement de la Gambie

Le projet du Train expresse régional (TER) du gouvernement, qui va coûter plus de 500 …