Accueil / ACTUALITES / Troisième licence de téléphonie mobile : Sept opérateurs dans la course

Troisième licence de téléphonie mobile : Sept opérateurs dans la course

La procédure pour l’attribution d’une troisième licence d’exploitation du téléphone mobile au Sénégal sera bientôt arrêtée. L’information a été donnée, hier, par Daniel Seck, Directeur général (Dg) de L’Agence de régulation des postes et des télécommunications et des Postes (Artp). Lors d’une rencontre avec les députés pour les imprégner de la mission de son Agence, M. Seck a rassuré que «le processus est en phase d’être finalisé». Déjà, indique-t-il, ce sont sept opérateurs qui sont intéressés par cette troisième licence qu’on évoque depuis plusieurs années. Sans préciser les sociétés intéressées, le Dg de l’Artp révèle néanmoins que ces opérateurs viennent d’un peu partout.

Source : L’As
C’est-à-dire que ces opérateurs sont originaires de «l’Asie, du Moyen-orient, de l’Afrique et de l’Europe». En attendant la prochaine audition de l’Artp à l’Assemblée nationale, les députés Balla Moussa Daffé, Moussa Sy, Cheikh Bamba Dièye, Aliou Dia et autres, ont soulevé diverses questions.

Répondant à une question du député Moussa Sy, le Dg de l’Artp rappelle que son organe ne délivre pas des licences d’exploitation à des radios ou télévision car, son rôle est, plutôt, technique : «On ne fait qu’assigner des fréquences, à la suite des études que nous faisons. C’est le ministère des Télécommunications qui délivre les licences». M. Seck indique, par ailleurs, que les redevances que les médias privés doivent payer, constituent un véritable problème, surtout pour les radios communautaires : «Il y a une liste de radios communautaires qui ne peuvent pas payer ces redevances et cela est un véritable problème. Il y a une situation difficile au niveau des radios privées. Prochainement, nous allons publier un rapport sur ces redevances pour montrer qu’elles ne respectent pas leurs engagements et devoirs vis-à-vis des citoyens». Toutefois, il a tenu à préciser que la Rts ne fait pas partie des secteurs régulés par l’Artp du fait des compétences partagées.


À voir aussi

Au dernier jour de procès, «Khalifa Sall doit être condamné», pour le parquet

Ce vendredi 23 février est normalement le dernier jour du procès de Khalifa Sall. Le …

Amnesty dénonce des atteintes aux droits humains, le ministre de la justice parle d’un « rapport pas crédible »

Le rapport 2017-2018 d’Amnesty international sur la situation des droits de l’homme au Sénégal relève …