Accueil / SOCIETE / Trouble d’audience- Le maire de grand Yoff expulsé de la salle, le public averti

Trouble d’audience- Le maire de grand Yoff expulsé de la salle, le public averti

Aucune manifestation ne sera tolérée à l’intérieur de la salle 4 du palais de justice qui abrite actuellement le procès de Khalifa Sall et Cie. C’est le Président du tribunal, Malick Lamotte, qui en a fait l’annonce suite à un incident qui a valu l’expulsion du maire de Grand Yoff, Madiop Diop.

Le 2e jour du procès de Khalifa Sall a démarré, hier, par un incident au cours duquel le maire de Grand Yoff, Madiop Diop, a été expulsé de la salle par les gendarmes. Ces derniers lui reprochent d’avoir manifesté au moment où son mentor Khalifa Sall et ses coinculpés rejoignaient le banc des accusés. Il faut dire qu’avant le démarrage de l’audience, ou après chaque suspension, le public composé dans son écrasante majorité par des pro-Khalifa, ovationne le nom du maire de Dakar. « Khalifa Président…Khalifa Président… », crient-ils. C’est sur ces entrefaites que le maire de Grand Yoff a été interpellé par les gendarmes ainsi que d’autres souteneurs de l’édile de Dakar pour les sommer de quitter la salle. Le maire a signifié aux gendarmes qu’il n’a rien fait, mais les pandores lui ont demandé de les suivre pour parler de cette affaire en dehors de la salle d’audience. Malgré l’intervention des gendarmes, le maire a continué de clamer son innocence en ces termes : « je n’ai rien fait ».

Le juge Lamotte au public : « On n’acceptera pas de manifestation dans la salle »

Ainsi, le Président du tribunal a-t-il suspendu l’audience afin que l’ordre puisse revenir dans la salle. Pendant ce temps, un avocat de la défense est venu rappeler au public que nous sommes dans une salle d’audience. Mieux, ils sont tenus de respecter les règles sous peine de se faire exclure ou juger pour trouble d’audience. Le message a été perçu par le public qui a remercié la robe noire pour son geste. L’avocat est alors parti voir le Président Lamotte pour l’informer que l’ordre était revenu dans la salle. A la reprise de l’audience, le juge Lamotte a voulu être ferme. Il a indiqué qu’aucune manifestation ne sera autorisée dans la salle. « Nous pouvons débattre dans le calme et depuis trois semaines, nous nous évertuons à vous le dire. Ici ce n’est pas le lieu des manifestations. Nous n’accepterons pas des manifestations dans cette salle et je suis désolé qu’on en arrive à cette situation », a dit le Président du tribunal. Avant de poursuivre : « quiconque sera pris en train d’applaudir, on lui appliquera les dispositions du code pénal. Celui qui ne peut pas se retenir n’a qu’à sortir parce qu’on a atteint la limite du tolérable et de l’acceptable ». Sur ce, il a mis en garde le public. Le calme est revenu dans la salle et l’audience d’hier s’est déroulée normalement.

Cheikh Moussa SARR

À voir aussi

Hlm Grand Yoff : Un enseignant retrouvé pendu dans sa chambre

Un enseignant au collège Hyacinthe Thiandoum,  âgé d’une soixantaine d’années a été retrouvé pendu dans …

Rufisque : Un homme égorgé pendant ses ablutions

Émoi et consternation à Rufisque. Un homme y a été égorgé ce vendredi pendant qu’il …