Accueil / ACTUALITES / TUBERCULOSE- La maladie infectieuse la plus meurtrière au monde

TUBERCULOSE- La maladie infectieuse la plus meurtrière au monde

L’épidémie de tuberculose est plus grave qu’on ne le croyait. L’Oms a établi que c’est la maladie infectieuse la plus meurtrière au monde.

On parle – à juste titre – beaucoup du sida, qui tue près de 3 millions de personnes chaque année dans le monde. Mais dans l’ombre du plus médiatique des virus, d’autres fléaux, comme la tuberculose, font également des ravages aux quatre coins de la planète. En effet, la  tuberculose est la maladie infectieuse la plus meurtrière au  monde. Pour preuve, selon les statistiques de l’OMS, en 2015, avec 10,4 millions de personnes qui ont contracté la maladie,  1,8 million en sont décédées. Plus de 95% des décès sont survenus dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

13166 cas enregistrés en 2016 au Sénégal

Au Sénégal, les derniers chiffres du Programme national de lutte contre la tuberculose  (PNT) ont révélé que 13166 cas, toutes formes  confondues, sont enregistrés en 2016.  Quant au  taux de détection, il est passé à  de 65% contre un  taux de  guérison  de 88%  et  le  succès du traitement de 91%, a révélé le PNT. Une situation qui s’explique par le fait que bon nombre de malades interrompent le traitement de la maladie qui doit durer 6 mois pour la tuberculose pulmonaire et 24 mois pour la forme multi résistante.  Selon une  récente  cartographie de la prévalence à travers le pays, Dakar est en tête, suivie respectivement de Thiès, Diourbel, Saint louis,  Ziguinchor et Kaolack. En effet, Dakar concentre 45 pour cent de la totalité des cas de tuberculose recensés au niveau national.

Dakar, la région la plus touchée

Sur les 13.000 cas de tuberculose recensés, les 45 pour cent sont dans la région de Dakar », a-t-elle notamment dit lors d’un point de presse tenue en prélude de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, qui sera célébrée demain sur le thème « S’unir pour vaincre la tuberculose. Les autres régions ont des taux de prévalence qui varient entre 42 et 32%. Seule la région de Matam a un taux de prévalence situé en deçà de 22%.  Quant aux districts sanitaires, sur les 68, seuls 16 avaient atteint un taux de dépistage de plus de 70% tandis que 7 districts étaient entre 50 et 70% en 2008.

Il est bien heureux de constater cependant que le taux de guérison a atteint plus de 80% dans les régions de Diourbel, Kaolack, Saint-Louis et Thiès alors que des efforts restent à faire à Tambacounda. Le taux de guérison des malades est passé de 53% en 2001 à 69% en 2006 et de 72% en 2007 dans au moins 13 centres et entre 70% et 85% dans 24 centres.

Mbour, un exemple de la lutte contre la tuberculose

Le département de Mbour fait figure d’exemple dans la lutte contre la tuberculose. En effet, la décentralisation (des soins intégrés) a été la clé du succès dans la lutte contre cette maladie. Selon les personnels de santé du district de Mbour qui recevait la visite de l’association des journalistes en santé population et développement, la décentralisation consistait à venir au plus près des populations, de rapprocher les soins de leur domicile. Nous avons transféré les soins des  centres et postes de santé aux  soins de santé primaires. ‘’Dans l’ensemble, nous avons pu observer une meilleure acceptation des services médicaux par les populations touchées et une diminution de la stigmatisation: obstacle considérable dans l’accès aux soins. Nous nous sommes aperçus que ces mesures ont permis de renforcer l’estime de soi des personnes infectées, qui sont également mieux acceptées par la communauté’’, a déclaré El Hadji Sarr technicien supérieur de santé.

Un taux de guérison de  97%, plus que la moyenne nationale

Grâce aux campagnes de sensibilisation des relais communautaires du poste de santé de Santhie de Mbour, presque tous les patients ont des connaissances élémentaires sur la maladie. Ce qui fait que la  prévalence de la tuberculose a connu une nette baisse à Mbour, avec seulement 452 cas enregistrés en 2016. Cette prévalence révèle que le taux de guérison est de 92,7%, avec 2% de taux de décès. Ces statistiques, montrent qu’il y a eu 1,7%   d’échec et 97% de succès. Ces résultats proviennent des 26 Postes de santé que polarise la zone. Sur les 381 cas attendus, la localité n’a enregistré que 452, a révélé la responsable du Centre de traitement de la tuberculose à Mbour, Astou Seck. Toutefois les acteurs sanitaires de Mbour ont plaidé  pour une augmentation de leurs ressources, pour réussir l’atteinte de leurs objectifs, avec notamment une disponibilité des médicaments du traitement. En réalité, le district sanitaire est confronté à une rupture de Genexpert (appareil de détection rapide des cas de multi résistance et de toutes les formes de tuberculose) et de crachoirs dans les structures aussi bien au niveau du centre de santé que des postes de santé au nombre de 26. En dépit de ces résultats encourageants, le Sénégal renouvelle chaque année sa détermination d’éradiquer la tuberculose d’ici 2030.  Au cœur de ce combat, le PNT qui vise à réduire de 75% le nombre de décès par rapport à 2015 et de 95% le taux d’incidence de la tuberculose d’ici 2035. A signaler que le Sénégal célèbre aujourd’hui, la journée mondiale de la lutte contre la tuberculose sous le thème ‘’S’unir pour mettre fin à la tuberculose en ne laissant  personne de côté’’.

Mouhamadou BA

À voir aussi

L’éducation en ébullition: Débrayages et grèves à partir demain

Après le secteur de la santé, l’éducation va connaître des perturbations à partir de demain,  …

Un « Ndiaga Ndiaye » se renverse au rond-point Mariama Niasse

Un accident s’est produit au rond point Mariama Niasse. Selon Zik Fm qui donne l’informaton, un …