ACTUALITE

Tuerie d’Orlando : Omar Mateen avait été entendu par le FBI

  • Date : 13 juin 2016

L’homme suspecté d’avoir mené la tuerie dans la boîte de nuit d’Orlando dans la nuit de samedi à dimanche avait tenu des propos extrémistes sur son lieu de travail. Ce qui avait conduit le FBI à l’entendre à deux reprises, sans résultat.

C’est une information troublante. Omar Mateen, 29 ans, responsable présumé de la tuerie qui a fait 50 morts et 53 blessés dans une boîte de nuit « gay friendly » d’Orlando, en Floride, avait été entendu à deux reprises par le FBI, en 2013 et en 2014.

La première fois, ce sont ses collègues de l’entreprise de sécurité dans laquelle il travaillait qui ont donné l’alerte. Omar Mateen aurait tenu des propos témoignant de sa sympathie l’égard des radicaux musulmans. Mais lors des interrogatoires menés, les enquêteurs n’ont “pas été en mesure de vérifier le contenu de ses propos”, a déclaré Ron Hopper, agent du FBI, lors d’une conférence de presse à Orlando.

En 2014, rebelote, Omar Mateen éveille les soupçons du FBI pour ses liens présumés avec Moner Mohammad Abu-Salha, un Américain auteur d’un attentat suicide cette même année en Syrie. Omar Mateen est à nouveau entendu mais le FBI conclut alors que les contacts entre les deux hommes sont minimes et qu’Omar Mateen ne constitue pas “, une menace substantielle”, a ajouté Ron Hopper. Ces soupçons n’ont pas empêché Omar Mateen de se procurer des armes en toute légalité. Selon le bureau des alcools, du tabac et des armes à feu (ATF), le forcené aurait acheté une arme d’épaule et un pistolet ‘une semaine ou deux » avant la tuerie. Par ailleurs, Omar Mateen était armé dans le cadre de son travail en tant qu’agent de sécurité dans la société G4S.

Pendant la tuerie qu’il a perpétrée dans une boîte de nuit gay d’Orlando, Omar Mateen a prêté allégeance à l’Etat islamique.

Un homme seul et instable

Sur le plan personnel, il est décrit comme un homme isolé et instable. “Il n’avait quasiment pas d’amis”, dit Syed Shafeeq Rahman, qui dirige le Centre islamique de Fort Pierce, à Reuters. “Il venait avec son jeune fils le soir pour prier et ensuite il repartait.”
Daniel Gilroy, qui se présente comme un de ses collègues, assure que sa colère était “permanente”. “Chaque fois qu’on croisait une femme ou une personne noire, il disait des choses horribles”, a déclaré l’ancien collègue à Fox News.
L’une de ses ex-femmes s’est aussi exprimée, le décrivant comme un homme bipolaire et colérique.

“Il se disputait souvent avec ses parents mais comme j’étais la seule personne dans sa vie, l’essentiel de sa violence était dirigé contre moi”, a-t-elle déclaré à la presse.

Une  nuit de terreur

C’est lourdement armé d’un fusil d’assaut automatique et d’une arme de poing qu’Omar Mateen est entré dans la boite de nuit le “Pulse” dans la nuit de samedi à dimanche.

D’après les autorités qui ont confirmé son identité, l’homme est âgé de 29 ans et vit à Port Saint Lucie, en Floride, à deux heures du lieu de la fusillade. Son domicile a été fouillé.
Peu après 5h du matin il est déclaré mort après un long échange de tirs avec les forces d’intervention qui tentaient de libérer des otages. Plus de 30 personnes sont sorties saines et sauves de la boîte de nuit grâce à l’intervention de l’unité d’élite, le SWAT.

People
Les Plus Populaires
Les plus commentés
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15