Accueil / SOCIETE / Un boutiquier satisfait sa libido sur une fillette de 12 ans

Un boutiquier satisfait sa libido sur une fillette de 12 ans

Quelle mouche a pu le piquer pour qu’il abuse d’une mineure ? Son comportement ignoble risque de lui coûter une longue période de sevrage de roucoulement avec sa douce moitié

Source l’Observateur
A .K. est une fillette qui vient de souffler ses douze bougies. Elle vit avec ses parents à Guédjawaye, précisément au quartier Bagdad. Le mardi 12 juin, elle avait quitté leur domicile aux environs de 18 heures pour s’acquitter d’une commission dont l’avait chargée sa mère. Cette dernière lui avait remis 30 francs pour qu’elle lui achète des «théramicines» à la boutique sise non loin. Une fois sur place, elle est restée longtemps sans être servie malgré son insistance alors que le maître des lieux, en l’occurrence Thierno Moussa Laccone avait encaissé l’argent. Finalement elle exige la restitution des 30 francs afin d’aller ailleurs. En plus de refuser, le boutiquier lui intime l’ordre de la rejoindre derrière le comptoir, faute de quoi elle ne recevra rien. «J’ai dit niet et il m’a pris le bras pour me tirer à l’intérieur et me menacer de me conduire à la police si je m’aventurais à appeler au secours» indique t-elle aux enquêteurs en présence de son père. À l’en croire, ce dernier conscient qu’elle est gagnée par la peur l’a débarrassée de son pagne et de son slip et a extirpé son sexe en érection pour le frotter contre le sien. Quelques instants après, elle a senti que ses cuisses étaient comme mouillées. «Au moment de me laisser partir, il m’a recommandée de rien raconter à mes parents sinon j’aurai affaire avec la police et m’a remis les médicaments que j’ai ramenés à ma mère» soutient-elle.

L’affaire découverte grâce à des tâches de sperme sur son pagne

Selon A Seck sa génitrice, en recevant les médicaments, elle a remarqué que A K avait l’air traumatisé et elle paraissait essoufflée. Cela l’a poussé à lui poser des questions. «Elle a laissé entendre que le boutiquier l’avait attirée derrière le comptoir et s’était soulagé sur elle. Ensuite elle s’est précipitée dans leur chambre et je l’ai surprise en train d’ôter son pagne. C’est alors que j’ai remarqué que le pagne était tâché. J’ai couru à la boutique pour m’expliquer avec Thierno Moussa Laccone, mais il a nié catégoriquement» clame t-elle. Et d’ajouter qu’elle n’avait d’autre choix que d’aviser son père. S Kébé commence par conduire la gamine à l’hôpital avant de déposer une plainte sous la pression des frangins de la victime au commissariat de police de Guédiawaye. Cuisiné, le boutiquier rejette en bloc les accusations à son encontre. D’après ses dires, lorsque A K a débarqué à sa boutique, elle a trouvé sur place d’autres enfants. Elle lui a donné trois pièces de 10 francs et lui a demandé de lui vendre des bonbons caramel. «Quelques minutes plus tard, ses parents sont venus m’abreuver de propos injurieux en me qualifiant de bâtard qui s’en prend à leur fille. Les gens ont afflué et ne sachant quoi faire, j’ai envoyé quelqu’un pour alerter ma famille. C’est ainsi que mon oncle a rappliqué et m’a conseillé de baisser les rideaux pour plus de sécurité. Je n’ai pas touché à un seul cheveu de A K» confie t-il. Depuis lundi dernier, Thierno Moussa Laccone (âgé de 31 ans et marié) est pensionnaire de la citadelle du silence de Rebeuss et attend de savoir le verdict que la justice prononcera contre lui le jour de son procès.


À voir aussi

Caisse d’avance de la ville de Dakar- La défense des percepteurs demande le renvoi des fins de la poursuite

Dans son réquisitoire, vendredi dernier, le parquet avait requis la relaxe pour les deux percepteurs …

A quelques heures de l’arrivée de Macky Sall à Kaolack- Taïba Nianguène étale sa colère

Le Village de Taïba Nianguène, situé dans l’arrondissement de Ndiédieng, souffre de tous les maux : …