Accueil / People / Un chercheur déplore le manque de retombées économiques des sites africains inscrits au patrimoine mondial

Un chercheur déplore le manque de retombées économiques des sites africains inscrits au patrimoine mondial

En Afrique, l’inscription d’un site au patrimoine mondial relève d’un prestige et n’apporte que rarement des retombées économiques, a déploré mercredi à Dakar, le professeur Ibrahima Thiaw de l’Institut fondamental d’Afrique noire (IFAN) de Dakar. »L’objectif de la Convention (de l’UNESCO) pour la protection du patrimoine mondial est de faire en sorte que l’inscription d’un site au patrimoine mondial apporte des bénéfices sur le plan économique, éducationnel et professionnel », a relevé le Pr Thiaw, qui dirige le laboratoire d’archéologie de l’IFAN, l’institut de recherche en sciences humaines, sociales et naturelles de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Il s’exprimait en marge d’un séminaire organisé par l’IFAN sur les tendances et les enjeux de la position du Sénégal sur la liste du patrimoine mondial. Le chercheur a expliqué que ces sites inscrits au patrimoine de mondial de l’UNESCO (Organisation des nations unies pour l’Education, la Science et la Culture) doivent « avoir un impact sur les communautés locales et changer leurs vies de manière sensible ». « Malheureusement pour le cas du Sénégal, les sites inscrits sur la liste du patrimoine mondial apportent très peu de bénéfices aux populations locales, ce qui est vraiment dommage », a-t-il déploré, ajoutant que « cela veut dire que l’inscription de ces sites au patrimoine mondial n’est pas accompagné d’une implication forte des communautés ».

Rewmi.com/FBF

 

Share This:

À voir aussi

Boy Niang 2 reçu par le Khalife général des Niassènes …

Boy Niang 2 de l’Ecole de Lutte De Gaule a été reçu ce mercredi par …