9106534-14489469

Un débat politique si bas

Qu’arrive-t-il donc aux acteurs politiques du Sénégal pour qu’ils soient si incapables de tenir un débat d’idées alimenté de visions, de propositions et de contre-propositions ? La seule arme et les uniques arguties dont ils disposent sont l’injure, la diabolisation, l’avanie et l’offense. El Malick Seck entre dans la vie privée de Abdoul Mbaye jusqu’à offenser la mémoire de son père. Mame Mbaye Niang outrage Pape Diop en reparlant de l’idiote accusation de Wade qui cherchait à le dénigrer par de prétendus sacrifices d’albinos. Moustapha Diakhaté impute à Idrissa Seck un statut de démonétisé. Modou Diagne Fada traite Me El Hadji Diouf de clown qui, à son tour fait de Macky un roi de l’arène en lieu et place d’un traceur de destin qui transforme le Sénégal ! Mon Dieu !

Et ce serait une chrestomathie de propos hideux qui renvoie à une basse querelle de borne fontaine. Jusqu’ici, tout le débat politique sénégalais et à tous les niveaux est un condensé d’attaques crypto-personnelles qui vont de l’appartenance sociale à la vie privée en passant par les familles sans épargner les enfants.

Ainsi, est le débat politique sénégalais et ainsi le restera-t-il. Le seul moyen de mener un combat politique est l’injure ou l’outrage. Les idées pertinentes n’y ont pas de place. La raison qui l’explique est la nature sauce gombo du champ politique. Il ne connait ni de programme, ni d’orientation idéologique. Il ne connait que des personnes à louer ou à diaboliser. Pauvre démocratie !

Domou rewmi

Voir aussi

telechargement

AFFAIRES CHEIKH BETHIO THIOUNE ET THIONE SECK- Et si Me Sidiki Kaba violait la séparation des pouvoirs ?

Il est sans doute très difficile d’être Ministre de la Justice sous nos cieux, c’est-à-dire …