2 septembre, 2014
Accueil » FAITS DIVERS » Un imam engrosse une jeune fille
Un imam engrosse une jeune fille

Un imam engrosse une jeune fille

Les musulmans du quartier Gouye Mouride de Mbour demandent la départ de leur imam O.D. qu’il accusent d’avoir engrossé la jeune fille, N.C. Ils l’accusent aussi d’avoir favorisé, auparavant, d’autres cas de grossesses dans le quartier par ses agissements.
Tous les jeudis, l’imam préside les « dahiras » dans la mosquée qu’il dirige, y réunit hommes et femmes du quartier. Ces rencontres occasionneraient, selon certains, beaucoup de cas de grossesses hors mariage. Ce cas de grossesse est d’autant plus particulier que c’est l’imam qui est accusé d’en être l’auteur. Les musulmans reprochent à l’imam d’avoir baptisé l’enfant issu de cette grossesse sans demander sa paternité. Cette situation a eu comme conséquence une atmosphère de tension extrême dans le quartier.

La tension est telle que l’imam a été l’objet de menaces. C’est ainsi qu’un habitant du quartier, du nom de Babacar Diouf, a écrit une correspondance au Préfet qui a informé le commissaire Diarra de Mbour de la situation. Ce dernier a convoqué, vendredi dernier, l’imam ratib de la ville de Mbour, les notables de la capitale de la Petite Côte, ainsi que l’imam Ndiouga Dieng responsable de l’Ong qui a construit la mosquée. Etaient aussi présents l’imam mis en cause, ainsi que la maman de la jeune fille engrossée. Finalement, l’amant de la jeune fille a accepté la paternité de l’enfant. C’est donc au bout de trois tours d’horloge que le commissaire Diarra a réussi à régler le problème à l’amiable. Ce qui a permis le retour de la paix dans le quartier.

Le Populaire