Accueil / ACTUALITES / Un Irlandais détenu pour attentat à la pudeur à Saint-Louis : branle-bas de combat diplomatique autour de l’affaire

Un Irlandais détenu pour attentat à la pudeur à Saint-Louis : branle-bas de combat diplomatique autour de l’affaire

Un Irlandais, jeune « volontaire de l’Education » à Saint-Louis (nord du Sénégal), est détenu depuis quelques semaines dans cette ville pour « outrage public à la pudeur » et attend d’être fixé sur son sort, a-t-on appris mercredi de sources concordantes. Patrick Devine, qui travaillait pour le compte de l’Inspection d’académie (IA) de la ville, a été interpellé le 27 juillet dernier pour s’être « déculotté devant la porte principale de la Gouvernance de Saint-Louis », donnant sur la mythique Place Faidherbe (centre-ville), a expliqué à l’AFP un responsable de la police à Saint-Louis.

Selon lui, l’Irlandais « s’était +déculotté+ pour se faire photographier nu » par une Canadienne qui, comme lui faisait partie d’un groupe de jeunes en balade dans la cité historique bâtie sur l’estuaire du fleuve Sénégal.

« Ils disaient que c’était un jeu. Pour nous, il s’agit d’un outrage public à la pudeur », a déclaré le responsable.

Les deux jeunes gens ont été déférés au Parquet le 30 juillet. Le juge a décidé de placer l’Irlandais en détention préventive pour le même motif, selon une source judiciaire sénégalaise.

D’après la même source, le jeune volontaire de l’Education a comparu le 8 août dernier. L’affaire a été mise en délibéré au 6 septembre. Lors de l’audience, le procureur a requis une peine de six mois de prison ferme et 100.000 FCFA (153 euros) d’amende contre l’Irlandais.

Selon le code pénal sénégalais, « l’outrage public à la pudeur » constitue un « attentat aux moeurs ». Toute personne qui en est reconnue coupable encourt un emprisonnement de trois mois à deux ans, et une amende de 20.000 à 200.000 FCFA (entre 30,6 et 306 euros).

Le ministère irlandais des Affaires étrangères a confirmé qu’un Irlandais est détenu à Saint-Louis, mais n’a pas souhaité donner de détails.

Une porte-parole a indiqué qu’une assistance consulaire lui était apportée à partir d’Abuja, au Nigeria, l’Irlande ne disposant pas d’ambassade à Dakar.

Le ministre irlandais des Affaires étrangères Dermot Ahern, cité mardi par le quotidien britannique The Independent, a qualifié l’histoire « d’affaire très malheureuse ».

« Le ministère fait de son mieux à son niveau, et nous nous concertons également avec des Etats membres de l’Union européenne et d’autres pays des ambassades au Sénégal » sur la question, a-t-il déclaré.


À voir aussi

Un kankourang se fait prendre par la Police !

Une scène insolite qui s’est déroulé il y a quelques jours et la vidéo est …

Sexe contre notes: Serigne Mbaye Thiam répond à Human Rights Watch

La réplique n’a pas tardé. Aussitôt après la sortie du rapport de Human Rights Watch …