Accueil / SPORT / Un Monaco sans panache

Un Monaco sans panache

Deux semaines après sa défaite inaugurale subie face à l’Atlético Madrid, Monaco s’est lourdement incliné sur la pelouse de Dortmund (3-0), mercredi soir lors de la 2e journée de Ligue des champions.

 Ce deuxième match de Ligue des champions était pour les Monégasques l’occasion d’« oublier la Ligue 1 ». Mais Dortmund les a vite replongés dans leur triste quotidien en leur infligeant mercredi soir, cinq jours après leur défaite à Saint-Etienne, un revers encore plus large (3-0). Qui porte désormais leur inquiétante série à neuf matches consécutifs sans succès.

Pendant près d’une heure, l’ASM a pourtant montré un visage bien plus séduisant et conquérant qu’en championnat, tenant tête au Borussia en première période. Mais la réalité est là, implacable : après deux journées dans ce groupe A, le club du Rocher partage la dernière place avec Bruges, battu sur la pelouse de l’Atlético Madrid (3-1). Sans le moindre point au compteur.

Le déplacement à venir en Belgique, dans trois semaines, sera déjà vital pour les joueurs de Leonardo Jardim qui, face au BVB, ont craqué après le repos. Après avoir fixé la défense, le prometteur Jadon Sancho a trouvé en profondeur Jacob Bruun Larsen, qui a ajusté d’une belle frappe un Danijel Subasic entré en jeu à la place de Diego Benaglio avant la mi-temps (1-0, 51e).

« Un problème de concentration »

« C’est un problème de concentration, a analysé Jean-Eudes Aholou sur l’antenne de RMC Sport. Il y a 0-0 à la pause et on prend un but sur une erreur d’inattention… Une fois qu’on est mené au score, c’est difficile dans un stade comme ça. C’est dommage de perdre ce match, on a mis les ingrédients qu’il fallait et au final on prend 3-0. C’est dur mais il y a des choses à garder. »

L’entame, notamment, qui a vu les vice-champions de France inquiéter les Borussen sur une frappe de lointaine Youri Tielemans détournée par Roman Bürki (19e). Mais ce jeune Monaco est vraiment trop tendre pour ce niveau-là. La note aurait d’ailleurs pu être beaucoup plus salée si Paco Alcacer, avant de doubler la mise (2-0, 72e), n’avait pas manqué son penalty (69e).

Marco Reus, qui a scellé le score dans le temps additionnel après un festival de Jacob Bruun Larsen sur le côté gauche (90e+3), aurait également pu marquer à l’heure de jeu (62e). Le score peut paraître lourd vu les efforts fournis par les coéquipiers de Radamel Falcao, mais il traduit bien, la différence entre un club expérimenté et un autre en chantier.

Football.fr

 

À voir aussi

Sénégal : Ferland Mendy a une autre priorité…

Présent en conférence de presse ce mercredi, à 48 heures du match entre l’Olympique Lyonnais …

Classement Fifa : Les Lions toujours  2ème  africain

Le Sénégal se maintient à la deuxième place africaine du nouveau classement FIFA du mois …