Accueil / ACTUALITES / Un mort et un blessé dans une attaque armée à Baraka Pakao ce jeudi (Casamance)

Un mort et un blessé dans une attaque armée à Baraka Pakao ce jeudi (Casamance)

Une personne a été tuée et une autre blessée par des éléments armés non identifiés, jeudi matin à Baraka Pakao, dans la communauté rurale de Boutoupa Camaracounda, a-t-on appris de bonne source jeudi après-midi à Ziguinchor (sud).

Source : Aps

Le drame a eu lieu aux environs de 10 heures locales. Les deux victimes, tous des hommes, avaient quitté leur village dans la matinée, pour aller à la recherche d’anacardes. C’est dans ces champs qu’ils auraient été surpris par leurs bourreaux.

L’information est confirmée par le bureau de Ziguinchor de la Direction de l’information et des relations publiques des armées (DIRPA).

Selon la DIRPA, les éléments armés auraient, selon toute vraisemblance, tiré un coup de feu sur les deux villageois, tuant l’un et blessant l’autre. C’est d’ailleurs ce tir qui a alerté les éléments de l’Armée sénégalaise qui se trouvaient dans le secteur.

Ces derniers, qui se sont aussitôt rendus sur les lieux, ont constaté sur place que l’un des villageois avait succombé à ses blessures, tandis que l’autre avait été blessé. Les deux victimes ont ensuite été aussitôt évacuées au poste médical de l’Armée le plus proche, précise la DIRPA.

La DIRPA souligne que depuis qu’une bande armée a sectionné l’oreille gauche à une vingtaine de villageois de la communauté rurale de Boutoupa Camaracounda, l’Armée sénégalaise a pris les dispositions destinées à protéger les personnes qui se rendent dans les champs.

Mais les deux villageois, qui sont tombés sous les balles jeudi matin, ont semble-t-il préféré ignorer ces mesures, préférant  »suivre leur propre voie ». Ce qui est loin d’être le cas pour le reste de la population, assure la DIRPA.

Pourtant, il y a près de deux semaines, des éléments armés avaient signifié à des villageois de la zone l’interdiction d’entrer dans les champs d’anacardes. Pour marquer le coup, le groupe armé avait arraché, à chacune de ces personnes, une oreille gauche.
L’incident de ce jeudi intervient près d’un an après le retour des populations de Baraka Pakao. Au plus fort de la crise casamançaise, ces populations, ainsi que celles de Barkara Bonao, une localité toute proche, avaient préféré prendre la fuite, pour se réfugier à Ziguinchor, notamment.


À voir aussi

Décès Sidy Lamine: Macky chez Ahmed Khalifa Niasse

Le Président Macky Sall est annoncé cette après-midi chez Ahmet Khalifa Niass, frère du défunt, …

France: Un « gilet jaune » sénégalais s’adresse à Macky

Un Sénégalais qui fait partie du mouvement des « gilets jaunes » qui a déclenché en France, …