SOCIETE

Un pompiste se fait agresser au coeur de Saint-Louis- Les malfrats emportent près de 7 millions de FCfa

  • Date : 15 octobre 2015

C’est un coup énorme que  Libasse Teuw a subi hier dans la matinée. Pompiste très connu à Guet-Ndar, il a mordu la poussière face à des voleurs qui le guettaient certainement depuis des mois. Hier, Libasse Teuw a été agressé par des inconnus. Ces derniers ont emporté la somme de six millions cinq cents soixante-trois mille frs (6.563.000 FCfa) après agression.

Dans le quartier de Guet-Ndar, c’est presque la nouvelle qui est le sujet de tous les débats dans les lieux de rendez-vous.  En effet, Libasse Teuw, âgé d’une quarantaine d’années et pompiste de son état, a été agressé violemment par des malfrats. Ces derniers ont emporté le butin estimé à plus de six millions cinq cents mille francs Cfa. Des moments qu’il n’oubliera jamais dans sa vie. «  J’ai arrêté le taxi à hauteur du quartier de Guet- Ndar pour se rendre à la banque située au quartier Nord de la ville. Arrivé devant le pont Moustaph Malick Gaye, le chauffeur a émis un appel téléphonique et je ne me doutais de rien. Je l’ai entendu dire qu’il allait prendre la route derrière le lycée Faidherbe. Arrivé à hauteur du lycée Faidherbe, deux hommes nous ont arrêtés et j’ai entendu le chauffeur dire  aux acolytes, il faut faire vite.  C’est en ce moment que j’ai su qu’ils  sont ensemble et je suis tombé dans leur piège », raconte Libasse Teuw, un pompiste très connu dans la Langue de Barbarie. Revenant sur les quelques minutes passées entre les mains des gangsters, Libasse dira qu’il a fallu de peu  pour qu’il perde la vie. «  C’est une agression bien organisée », a-t-il soutenu avant de préciser : «  ils m’ont attaqué et avant même de sortir du véhicule, l’un des membres de la bande m’a donné un coup de tête et je me suis évanoui. L’un m’a étranglé tandis que l’autre s’agrippa sur le sac à main que j’avais entre les mains », raconte la victime.

«  J’ai vécu le calvaire  ce matin.  Les gens qui m’ont attrapé étaient des hommes bien costauds et ils étaient prêts  à me tuer. Je sais que si je m’étais agrippé au sac à main qui contenait la somme de 6.563.000 francs cfa, ils allaient à me tuer car l’un d’entre eux disait qu’il allait m’égorger. En ce moment, j’ai presque perdu connaissance. C’est pour cette raison que j’ai lâché le sac à main qui contenait tout l’argent de mon père »,  a-t-il dit.

Suite à cette affaire, Libasse Teuw s’est présenté au commissariat central de l’île. Il a été entendu suite à sa plainte. Depuis lors, la Police de Saint-Louis mène des enquêtes pour trouver les malfrats.  Suite à l’agression, il a passé quelques heures entre les mains des « blouses-blanches » avant de rentrer chez lui, à Guet- Ndar hier.

Ousseynou DIOP

Les Plus Populaires
Les plus commentés
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15