25 octobre, 2014
Accueil » TECHNOLOGIES » Un portail Web pour mobiliser la jeunesse francophone

Un portail Web pour mobiliser la jeunesse francophone

Aly Coto Ndiaye, ministère de la Jeunesse, de la Formation professionnelle et de l’Emploi, a indiqué mardi que le portail jeunesse de la francophonie est  »une plateforme de mobilisation et concertation » des jeunes francophones

‘’Le portail jeunesse de la francophonie en tant que plateforme de mobilisation et concertation des jeunes francophones a été mis à jour avec une participation active des jeunes à toutes les étapes du processus. Cet outil de réseautage qui leur est destiné doit les appartenir’’, a-t-il dit au cours d’une conférence de presse.

‘’Pour permettre l’appropriation de cette nouvelle version du portail, l’Organisation internationale de la francophonie(OIF) à travers ses directions de la jeunesse en collaboration avec celle de la jeunesse francophonie numérique se propose de réunir des représentants de la jeunesse francophone actifs dans les activités de l’OIF à la suite du XIVe sommet de la Francophonie’’, a expliqué Aly Coto Ndiaye.

‘’C’est dans ce cadre, selon lui, que le ministère de la Jeunesse, de la Formation professionnelle et de l’Emploi, va accueillir à Dakar un atelier du 29 octobre au 1 er novembre 2012 afin d’échanger et de jeter les bases de la mise en place d’une communauté de la jeunesse francophone appelée réseau de la jeunesse francophone’’.

‘’L’objectif principal est de rassembler autour d’une table des représentants des jeunes issus du milieu associatifs ayant participé aux activités de l’OIF comme les ateliers et forums, les écoles, les jeux de la francophonie ou le volontariat’’, a dit M. Ndiaye

‘’La valeur ajoutée et l’originalité de la démarche consistent à mettre en contact direct les représentants de ces jeunes francophones et les experts de mouvements associatifs et sociaux (physiques et virtuels) pour un débat constructif’’, a renseigné le ministre.

‘’Cet atelier qui se déroulera sur trois jours verra la participation de cinquante jeunes dont une trentaine de la diaspora et vingt du Sénégal », a-t-il souligné

Il vise trois objectifs spécifiques que sont l’appropriation par les jeunes du mécanisme de fonctionnement et la portée des réseaux sociaux, la familiarisation des jeunes au nouveau portail et l’échange sur un nouveau mode de gouvernance possible’’.

Aps