Accueil / SOCIETE / Un talibé égorgé deux autres éventrés dans un « daara » à Thiès

Un talibé égorgé deux autres éventrés dans un « daara » à Thiès

Après l’incendie qui s’était produit au niveau du ‘daara’ de la Médina ou sept talibés ont trouvé la mort, après le meurtre du talibé Dame Dieng dans un autre daara à Yeumbeul, le pire s’est produit encore dans un daara à Thiès : un véritable carnage dans l’école coranique de Serigne Bassirou Kane. Ce daara situé au quartier Keur Saïb à la sortie de Thiès a enregistré une désagréable visite. En l’absence du Marabout, dans la nuit du vendredi au samedi vers 23 heures, l’homme qui sera plus tard identifié comme Moustapha Ngom s’est introduit dans l’école coranique muni d’une machette pour s’attaquer à un groupe de 5 talibés qui dormaient à poings fermés dans leur chambre. Il n’a pas fait de quartier, assénant des coups avec force. Deux des talibés ont pu s’échapper tandis que les trois autres  ont été atteints

Médoune Lo et Djiby Kassé sont grièvement blessés car éventrés pendant que le bourreau s’est acharné sur Pape Ndiaye le plus petit de par sa taille qu’il a égorgé et traîné jusqu’à l’arrière du‘daara’. Il faut aussi noter que ces trois talibés étaient tous âgés de moins de 8 ans. Le maître coranique et les talibés adultes, absents au moment des faits du daara, étaient partis assister aux chants religieux qui étaient organisés à la mémoire de Chérif Abdourahmane Guèye, un jeune qui s’était révélé lors du Festival Salam à Thiès et qui est décédé dans un accident de circulation le jour de la Korité. C’est au retour de cette manifestation religieuse qu’ils ont trouvé les petits talibés pleurant et agonisant sur leurs matelas. Ce n’est qu’après de longues heures et sous la pluie qu’ils ont retrouvé le corps du petit Pape Ndiaye qui avait été égorgé.

Avisée, la police a, après les constats, acheminé le corps sans vie du talibé  à la morgue de l’hôpital Ahmadou Sakhir Ndiéguène de Thiès. Médoune Lô et Djiby Kassé quant à eux ont été admis aux urgences de la structure sanitaire où ils sont en soins intensifs. Quant au meurtrier, domicilié au quartier Kaosara Fall, non loin des cimetières, il a été arrêté par la police des Parcelles assainies de Thiès qui l’ont conduit au commissariat central. Il faut noter que d’après les informations reçues Moustapha Ngom est un commerçant qui vend des produits de massage dans les arrêts des autobus notamment à Diassap et au passage à niveau du train en ville. Hier, le ‘daara’ de Serigne Bassirou Kane était envahi par les parents et les voisins venus aux nouvelles.

Avec le Populaire

Share This:

À voir aussi

Trump – François : rencontre entre le « pape des pauvres » et le président milliardaire

Par FRANCE 24 Le président américain Donald Trump rencontre mercredi le pape François, avec lequel …