ARCHIVE. Juan Manuel Fangio au volant de sa Maserati lors du Grand Prix de Monza en 1953.
AFP
ARCHIVE. Juan Manuel Fangio au volant de sa Maserati lors du Grand Prix de Monza en 1953. AFP

Un test ADN révèle que la légende de la F1 Fangio avait en fait deux fils

Mort en 1995 à l’âge de 84 ans, Juan Manuel Fangio n’avait officiellement pas d’enfant. Mais des tests ADN ont révélé en l’espace de deux mois que le quintuple champion de Formule 1 avait en réalité eu deux enfants.

«Je suis le fils de Fangio, a déclaré Vasquez à la chaîne de télévision d’information TN. C’est un épilogue heureux. Tout le monde me le disait car je lui ressemble physiquement et nous avons la même voix, mais jusqu’à présent je n’avais pas voulu approfondir. C’est maintenant chose faite.»

Dans le cas d’Oscar Espinoza, les biographes de Fangio décrivaient une liaison de plus de vingt ans entre le pilote et la mère d’Oscar. Selon son avocat, Oscar avait coupé les ponts avec son père deux ans avant la mort de ce dernier. «Papa. Pourquoi tu ne me reconnais pas ?» aurait-il demandé à son père, qui lui aurait répondu : «Tu dois me prouver que tu le mérites.»

Fangio, dont le corps avait été exhumé le 7 août dernier pour réaliser les tests ADN, avait démarré sa carrière en F1 en 1948. Dans les années 1950, il avait remporté deux titres de champion du monde avec Mercedes Benz (1954, 1955), un avec Alfa Romeo (1951), un avec Ferrari (1956) et la dernière fois avec Maserati (1957). Son record de titres a tenu jusqu’en 2003, avec les victoires de Michael Schumacher, septuple champion du monde de F1.

Voir aussi

duba_victime_dun_viol_collectif-26bb9194c822c5dfb890eb2a77a20d77

Dubaï: Victime d’un viol collectif, une touriste britannique porte plainte et se fait inculpée pour relation sexuelle extra-conjugale

Il ne fait décidément pas bon être une femme dans cet émirat du golfe Persique… …