26 octobre, 2014
Accueil » FAITS DIVERS » Une mère et ses deux enfants arrêtés pour trafic de drogue
Une mère et ses deux enfants arrêtés pour trafic de drogue

Une mère et ses deux enfants arrêtés pour trafic de drogue

Le représentant du Parquet a respectivement requis trois mois et deux ans ferme contre Fatou Bintou Thioub et son fils Assane Dia pour les délits d’offre ou cession de drogue. La dame avait dissimulé 11 cornets de chanvre indien dans ses habits pour sauver son mari dealer, qui a pris la fuite lorsque les enquêteurs ont fait irruption dans leur domicile.

La famille Dia, sise à Malika, ne s’attendait guère à une visite inopinée de la police dans son domicile, au courant du mois de décembre dernier. Informés que les membres de cette famille s’adonnaient à l’offre ou à la cession de la drogue par le voisinage, les enquêteurs ont envoyé un éclaireur acheter un cornet de chanvre indien à 500 francs Cfa auprès d’Assane Dia. Suffisant pour que les enquêteurs fassent une descente sur les lieux. A leur arrivée, le père de famille, Dame Dia, connu des services de la police pour les faits d’offre ou de cession de drogue, a réussi à s’échapper en sautant par la fenêtre de sa chambre. La dame, ses deux fils, Assane Dia et Abdoul Aziz Dia, ainsi qu’un certain Abdoulaye Fall ont été arrêtés et déférés. A la barre, la dame Fatou Bintou Thioub a souligné qu’elle ignorait le propriétaire de la drogue, alors que son fils Assane Dia a soutenu l’avoir ramassée près de leur maison. Mais le représentant du Parquet a balayé ces dénégations. Il a soutenu que celle-ci voulait simplement sauver son fils, Assane Dia, « qui suit les pas de son père en s’adonnant à l’offre ou cession de drogue». En le faisant, a fait remarquer le Parquet qui a requis trois mois ferme contre elle, « Mme Dia a détenu du chanvre indien ». Par ailleurs, le ministère public a demandé la relaxe des prévenus Abdoul Aziz Dia et Abdoulaye Fall qui ont, d’ailleurs, contesté les faits à la barre. A son avis, ces derniers se sont retrouvés dans « un mauvais endroit au mauvais moment ».

Me Boubacar Dramé, avocat de la défense, a plaidé la relaxe de Fatou Bintou Thioub, d’Abdoul Aziz Dia et d’Abdoulaye Fall, et une application bienveillante de la loi pénale à l’endroit d’Assane Dia. Le tribunal rend son délibéré demain.

Le Soleil