Accueil / Contributions / Une présidence malsaine (Par Mamadou Sy Tounkara)

Une présidence malsaine (Par Mamadou Sy Tounkara)

Monsieur le Président de la République,

Le Sénégal est bel et bien le 25e pays le plus pauvre au monde. Le classement par Produit intérieur brut (PIB) comme celui par l’Indice de développement humain (163e sur 187 pays) l’y confinent irrémédiablement. Le mépris du Premier ministre, les dénégations scandaleuses du ministre de l’Economie, les confusions du porte-parole du Gouvernement et les contre-feux des courtisans n’y changeront rien. Ces faits sont constants et disponibles sur un simple clic, même sur Wikipedia. Tous ces gens qui nient l’évidence défendent leur propre pain et ne sont pas concernés par les conséquences drastiques de ces classements, car étant tous millionnaires par le biais de l’argent public.

Nous sommes dans la même sinistre classe que des pays comme la Gambie, le Rwanda, la Sierra Léone, le Libéria ou encore la Guinée Bissau et l’Afghanistan. Même la Mauritanie nous devance. Nous avons parmi les plus faibles espérances de vie au monde (59 ans).

Pour rappel, l’Indice de développement humain (IDH) est la moyenne simple de trois indicateurs : le Produit national brut (PNB), l’espérance de vie et le niveau d’études. Peuvent-ils nier que nous sommes parmi les 25 pays ayant l’IDH le plus faible au monde ? Le PIB n’est jamais loin de l’IDH. Rapport mathématique pour notre pays : 25e pays le plus pauvre, 25e IDH le plus faible.

Nous ne pouvons guère prétendre à mieux. C’est le savoir, le travail et les vertus qui hissent un pays parmi les meilleurs. Hélàs, ces trois sont parents pauvres chez nous. A la place, nous avons des slogans creux, de la manipulation et de l’enrichissement sans cause de gens incompétents et malhonnêtes. Depuis 55 ans. Comment peut-il en être autrement alors que nous n’avons pas de modèle économique, pas d’industrie, une agriculture et une pêche artisanales, un tourisme moribond, une compagnie aérienne agonisante, un chômage concernant la moitié de la population active, un endettement colossal, un budget national consommé par une administration obsolète représentant 1% de la population, une éducation comateuse et un civisme absent ? La quasi totalité de notre PIB est le fait d’entreprises étrangères qui rapatrient leurs bénéfices.

Ces mauvais résultats épinglent votre présidence. Vous avez encore très peu de temps pour redresser la barre, si ce n’est trop tard. A défaut, votre présidence rentrera dans l’Histoire comme une présidence malsaine.

Mamadou Sy Tounkara

Share This:

À voir aussi

DEVELOPPEMENT Les grandes questions épineuses de l’Afrique

De nombreuses questions ne cessent de hanter l’esprit des africains soucieux de développement. Mais ce …