30 juillet, 2014
Accueil » FAITS DIVERS » Unite 7 des parcelles asssainies- pédophilie, incitation à la debauche, le boutiquier Mamadou Bâ accusé de sodomie sur une fillette de 13 ans
Unite 7 des parcelles asssainies- pédophilie, incitation à la debauche, le boutiquier Mamadou Bâ accusé de sodomie sur une fillette de 13 ans

Unite 7 des parcelles asssainies- pédophilie, incitation à la debauche, le boutiquier Mamadou Bâ accusé de sodomie sur une fillette de 13 ans

Le boutiquier Mamadou Bâ, établi à l’unité 7 des Parcelles Assainies (Dakar) s’est vraiment fourré dans un pétrin. Il est accusé d’avoir sodomisé et éjaculé sur une jeune élève en classe de 6e, moyennant la somme de 3 000 FCfa.

Après une brève audition dans la cave aux détenus du Tribunal régional de Dakar, en compagnie d’un des substituts du Procureur de la République, le boutiquier Mamadou Bâ a rejoint la prison centrale de Rebeuss. Ceci, à la faveur de son inculpation pour pédophilie et incitation à la débauche, sur une mineure de 13 ans.Les faits remontent au 8 juin dernier. Cet après-midi-là, la victime présumée, Nd. S. S. qui a célébré ses 13 ans le 4 décembre dernier, se retrouve à l’unité 7 des Parcelles Assainies. Et au moment de rentrer chez elle, à l’unité 2 des Parcelles Assainies, elle se rend compte qu’elle n’avait pas la moindre pièce de monnaie par-devers elle. C’est alors qu’elle aborde le boutiquier du coin, le sieur Mamadou Bâ, à qui elle demande une pièce de 100 FCfa, pour embarquer dans un moyen de transport interurbain. Une aubaine mise à profit par le boutiquier, qui fait des avances à la mineure. Façon de lui faire savoir à quoi il aurait droit en retour, après le service rendu.

Face au mutisme de la fille, le boutiquier se montre plus vicieux et lui propose la somme de 3 000 FCfa, pour une fellation. Proposition acceptée par Nd.S.S, Mamadou Bâ qui a dû se dire que qui peut le plus, peut le moins, fait monter les enchères et propose cette fois à la fille une partie de jambes en l’air, moyennant un montant plus consistant. Nd.S.S décline l’offre du rapport sexuel, mais accepte de se faire sodomiser. Face à l’intransigeance de sa victime, le boutiquier s’est résolu au principe de la sodomie. Il baisse le pantalon et le dessous de la victime pour passer à l’acte, pour éjaculer sur les cuisses de celle-ci. Malheureusement pour Mamadou Bâ, des regards indiscrets sont venus interrompre brutalement la partie de plaisir. Mamadou Bâ et la mineure sont acheminés au commissariat de police des Parcelles Assainies.

Mis devant les faits, Mamadou Bâ, 24 ans, a nié avoir sodomisé sa victime. Mais c’était pour préciser que «lorsque la fille a baissé son pantalon et sa culotte… j’ai naturellement éjaculé». Nd. S. S. est par la suite conduite en consultation devant le médecin gynécologue du centre de santé Nabil Choucair (Dakar). Dans ses conclusions, l’homme de l’Art n’a toutefois pu déceler des traces de matière fécale attestant la sodomie. Le gynécologue qui a relevé l’absence de pénétration sexuelle a cependant attesté d’une défloration hyménale ancienne chez sa patiente.

L’Observateur