1ba3251e0d72b945fe4215ce06c858616b364798

Université Assane Seck de Ziguinchor: Grève totale d’une semaine

La paralysie, effective depuis le 2 mai dernier, risque de durer une semaine au regard du mot d’ordre de grève décrété par le Collectif des enseignants vacataires de l’université Assane Seck de Ziguinchor (Sud). Un mot d’ordre de grève renouvelable, ont-ils menacé. «Nous avons également décidé de ne pas déposer de sujets, de devoir et examen. Mieux, nous avons aussi décidé de retenir le notes d’examen», renseigne Jules Fada Manga, leur coordonnateur.

Ces vacataires, qui constituent les 2/3 du corps enseignant, dénoncent le non-paiement des cours du semestre 2 de l’année universitaire 2015 et des indemnités de mission d’enseignement du semestre 1 de l’année universitaire 2016. «Nous avons, à l’unanimité, décidé d’arrêter les cours jusqu’à satisfaction totales de nos complaintes», expliquent-ils, dans le quotidien L’Observateur de ce vendredi 6 mai 2016.

Leurs exigences formulées devant le recteur, ces enseignants vacataires disent avoir refusé le paiement échelonné, en trois mois, qui leur est proposé. Ce, d’autant que les cours ont été effectués, les examens organisés, indique le collectif. Le secrétaire général de l’université, Mor Fall reconnait les sommes dues aux vacataires et évoque des problèmes de trésorerie.

«Nous reconnaissons devoir la somme de 58 millions de FCfa à ces enseignants vacataires et nous n’avons jamais dit que nous n’allons pas les payer. Seulement, pour des raisons budgétaires, nous avons planifié leur paiement… mais ils ont refusé cette proposition. Nous allons continuer les discussions pour une issue heureuse à leur situation», rassure-t-il.

Voir aussi

Serigne-Mbaye-Thiam_10

Visite médicale des élèves: Le ministre propose son institutionnalisation

Le ministère de l’Education nationale s’est fixé comme objectif d’institutionnaliser la visite médicale des élèves …