Accueil / ACTUALITES / Université Cheikh Anta Diop de Dakar- Des étudiants préconisent l’entreprenariat pour l’auto-emploi

Université Cheikh Anta Diop de Dakar- Des étudiants préconisent l’entreprenariat pour l’auto-emploi

 La fédération des élèves et étudiants du département de Dakar a organisé, hier, la deuxième journée du Ndogou de l’étudiant. Cette rencontre a été orientée sur le thème : «la problématique de l’insertion des jeunes diplômés : le recours à entrepreneuriat pour l’auto-emploi».

«La problématique de l’insertion des jeunes diplômés : le recours à entrepreneuriat pour l’auto-emploi», tel est le thème choisi, hier, par la fédération des élèves et étudiants du département de Dakar (Feedak). C’est dans le cadre de la deuxième édition du «Ndogou de l’étudiant» qui a lieu tous les lundis du mois de Ramadan. Le président de ladite fédération Geoffroy Dacosta, revenant sur l’importance du thème, dira : «nous sommes à deux pas du monde du travail et le constat général : il n’y a pas d’emploi au Sénégal. C’est pourquoi nous avons décidé d’entreprendre par nous-mêmes. Ce, pour avoir du travail, après les études et éventuellement, être des chefs d’entreprises.» Pour cette rencontre, leur ambition est de diminuer le taux de chômage au Sénégal. Ainsi, ont-ils invité des experts qui sont partis de leurs propres initiatives pour devenir aujourd’hui des dirigeants ou des chefs d’entreprises pour échanger sur la question. «Il y’a un manque de formation qualifiante dans certains départements de l’Ucad. C’est pourquoi, il est temps de réfléchir sur un tandem emploi-formation. J’ai fait une formation en sociologie, mais je suis obligé de faire une formation professionnelle afin de pouvoir m’insérer dans le monde du travail», a fait remarquer le président de la Feedak, selon qui, le sort des étudiants qui sont à la faculté des lettres est l’enseignement. C’est la raison pour laquelle, Dacosta et Cie ont essayé de changer la donne pour leur montrer qu’il est possible de réussir. Ce, en ayant l’esprit d’entreprendre. L’objectif du Ndogou de l’étudiant est de créer des cadres de réflexions sur lesquels les universitaires vont discuter autour des questions les concernent directement. «Nous ne voulons plus barrer la route ou casser des biens publics pour nous faire entendre. C’est pourquoi, nous avons invité les personnes en charge de ces questions pour aborder ledit thème», a dit Dacosta. Il s’agit, entre autres, de M. Babou Kane, expert en entrepreneuriat et Pdg de Rise, Cheikh Bakhoum, Dg de l’Aide.

Cheikh Moussa SARR    

À voir aussi

Lycée technique André Peytavin : Lancement de nouvelles filières qui débouchent sur l’emploi

Le Soleil- Un nouveau programme de formation pour l’obtention du Brevet de technicien supérieur (Bts) …

Uasz : la section saes en sit-in pour dénoncer « des conditions de travail misérables »

La coordination régionale du Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (SAES) de l’Université Assane Seck de …