Accueil / SOCIETE / Université de Dakar : Yaye Kène Gassama Dia s’engage à soutenir les chercheurs

Université de Dakar : Yaye Kène Gassama Dia s’engage à soutenir les chercheurs

Le rectorat de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar a abrité, hier, la cérémonie de remise de matériels scientifiques et inaugurale de la salle de recherche pour les étudiants du 3ème cycle et les jeunes doctorants. Une occasion pour le Ministre de la Recherche Scientifique, le professeur Yaye Kène Gassama Dia de procéder au lancement du cours sur la rédaction de projet de recherche à la Faculté des sciences et techniques.

Source Le Matin

Le rectorat de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar a abrité, hier, la cérémonie de remise de matériels scientifiques et inaugurale de la salle de recherche pour les étudiants du 3ème cycle et les jeunes doctorants. Une occasion pour le Ministre de la Recherche Scientifique, le professeur Yaye Kène Gassama Dia de procéder au lancement du cours sur la rédaction de projet de recherche à la Faculté des sciences et techniques.

« Investir dans l’éducation à l’Université, c’est créer les conditions d’une formation positive et durable de la société, car l’université est le lieu par excellence où se forgent les esprits, où s’acquièrent le savoir, le savoir-être et le savoir-faire ». Tels sont les propos de Madame la Ministre de le recherche scientifique, le professeur Yaye Kène Gassama Dia, lors de ladite cérémonie. Dans ce cadre, il demeure important, selon la Ministre, et devant le changement de paradigme lié au contexte de la mondialisation, de « développer à l’université de nouvelles connaissances scientifiques en vue d’offrir des produits innovants capables de résoudre les problèmes de développement social et économique (…) ».

Et une telle option implique la création d’un environnement favorable et surtout de centres d’excellence orientés, susceptibles de répondre aux préoccupations des différentes catégories d’acteurs. D’où la remise de matériels scientifiques à la faculté de Médecine et l’inauguration de la salle de recherche pour les étudiants du 3ème cycle et les jeunes doctorants de la Faculté des Sciences et techniques. Celle-ci a été restaurée avec un montant de 900 mille Fcfa et équipée pour une valeur de 17 millions de francs. L’occasion a été saisie par le Premier Ministre Macky Sall, ancien étudiant de la faculté des sciences, d’apporter une subvention spéciale et personnelle d’une valeur de cinq millions pour le Jardin Botanique.

Les mêmes circonstances ont permis de procéder au lancement du Cours sur la rédaction de projet de recherche à la Faculté des Sciences. Ce projet, entièrement pris en charge par le Ministère de la recherche scientifique, a pour thème : « Comment rédiger un projet de recherche convaincant ?» Il va permettre aux étudiants de mieux s’outiller, afin d’accéder facilement aux financements d’une valeur de 300 millions de francs disponibles par an.

Un autre outil que la Ministre a recommandé aux étudiants, c’est l’ouvrage de M. Mounirou Touré, PhD de l’Université de Montréal (Canada), présentement enseignant à l’Ecole nationale de développement social et sanitaire (Endss). Intitulé « Introduction à la Méthodologie de la Recherche », le lancement officiel de cet ouvrage, qui est un manuel d’initiation pratique à la méthodologie de la recherche scientifique, a été fait hier. En effet, ces contributions sont d’une valeur totale de quarante sept millions neuf cent cinquante mille (47.950.000) de nos francs. Pour le président du Groupement des Étudiants de troisième cycle de la faculté des sciences et techniques (Retc/s) et de l’Association des Jeunes chercheurs (Ajc), M. Mouhamadou Lamine Ndong, cette journée revêt une importance particulière, dans la mesure où « elle permet de mieux s’approprier des applications et des outils innovants, afin de contribuer à la création et à la valorisation des connaissances scientifiques ».

En effet, cette frange de la communauté universitaire, à savoir les étudiants de troisième cycle, souffrent de plusieurs maux. Le représentant des étudiants l’a signalé dans ses propos. Il s’agit, entre autres, de l’isolement, du déficit de moyens financiers, de mécanismes de financement durable, d’absence d’une politique de recherche cohérente, des problèmes d’insertion. Dans ce sens, le groupement des étudiants de 3ème cycle a défini son engagement pour asseoir l’amélioration de l’environnement de la recherche.

Ainsi, le président Mouhamadou Lamine Ndong appelle tous les jeunes chercheurs à l’union et à la solidarité : « pour mener avec pugnacité et avec courage cette lutte qui ne doit laisser personne indifférente ». Le défi à relever, c’est de renforcer l’environnement de recherche par la mise en place de plateaux techniques de niveau international.


À voir aussi

Mort de Fallou Sène: Me Assane Dioma avocat de la famille

Les parents de feu Fallou Sène, tué par balle lors des affrontements entre forces de …

Revue de presse des journaux du samedi 19 mai

Les journaux parus ce samedi reviennent sur la crise qui secoue les universités publiques suite …