POLITIQUE

UNIVERSITÉ D’ÉTÉ DU PS- Tanor thuriféraire de Macky Sall

  • Date: 23 novembre 2015

Le Secrétaire général du Parti socialiste (Ps) s’est mué en premier supporter presque thuriféraire de Macky Sall, vantant à hue et à dia,  les projets de l’ «apériste» en chef  depuis son élection en 2012.

Dans le camp présidentiel, le locataire du Palais aurait du mal à trouver laudateur plus loquace et acharné que le Secrétaire général du Parti socialiste (Ps). En effet, dans un discours flagorneur et très flatteur, le patron des «Verts» de Colobane, lors de l’ouverture de l’Université d’Été du Ps, ce samedi, a vanté les projets initiés par le Président Macky Sall depuis son accession à la magistrature suprême.  « Notre pays a enregistré en 2012, avec l’arrivée du Président Macky Sall à la tête de l’exécutif, de nouvelles orientations politiques, économiques et sociales qui ont été formulées pour prendre en compte les nombreuses insuffisances notées dans la gestion du régime libéral d’Abdoulaye Wade. L’action gouvernementale porte la marque de réalisations tangibles et de perspectives prometteuses qu’il convient de reconnaître et d’encourager sans pour autant perdre de vue que les attentes de nos compatriotes sont multiples et légitimes et que des défis inhérents au contexte national, régional et international demeurent et qu’il faut les avoir à l’esprit, les analyser et, si possible, anticiper sur leurs conséquences prévisibles », fantasme de joie Ousmane Tanor Dieng. Mais ce n’est pas tout. Pour Tanor,  l’espoir suscité par  l’Alternance II est d’autant plus permis que celle-ci a été marquée par la mise en œuvre de réformes économiques majeures.

L’élève meilleur que le maitre

À son avis, le Pse  de Macky Sall sera plus profitable que le Sopi naguère vanté par Abdoulaye Wade.  En 2012, avec l’élection du Président Macky Sall, de nouvelles orientations économiques sont formulées, prenant en compte les nombreuses insuffisances qui ont caractérisé la gestion du régime vaincu, notamment sur les plans économique et social, dira-t-il enthousiaste. Avant d’égrener un chapelet de réalisations de Macky Sall : « Des projets phares sont lancés, de nouvelles réformes majeures sont entreprises dans le cadre du Plan Sénégal émergent (Pse) dont le premier mérite a été de permettre à notre pays, après la parenthèse libérale, de renouer avec la planification considérée comme un instrument pour agir sur le présent et pour anticiper l’avenir. Articulés autour de trois axes :   transformations structurelles de l’économie et la croissance avec 6439,27 milliards ; capital humain, protection sociale et développement durable avec 2520,49 milliards ; enfin, gouvernance, institutions, paix et sécurité avec 725,972 milliards, le PSE évalué à 9685,7 milliards selon les données du gouvernement du Sénégal, avance une prévision de taux de croissance moyen de 7%. »

« Si le PSE a le mérite de proposer une vision à long terme, une programmation chiffrée et des mécanismes de mobilisation des ressources financières, et bénéficie de la confiance de la communauté internationale, sa mise en œuvre appelle, une réflexion de chaque partenaire de la coalition BBY et une contribution de toutes les forces vives du pays à ce débat que ne peuvent manquer de susciter les enjeux d’une entreprise aussi complexe. À notre avis, l’étude des donnés composant ce Plan à long terme et l’examen de la situation de notre pays, commandent la construction d’un modèle de croissance plus large et plus inclusif. C’est pourquoi, il faut saluer les résultats déjà obtenus pour l’agriculture de notre pays, notamment pour la présente campagne agricole et dans le processus d’autosuffisance en riz. Le modèle de croissance doit aussi avoir comme épine dorsale l’Éducation, la Santé, le Tourisme, les technologies (développement des secteurs secondaires et tertiaires), les infrastructures, l’énergie et la contribution de la diaspora », soutient OTD. Les Bourses de sécurité familiale (Bsf) et la Couverture maladie universelle (Cmu) ont été  largement vantées par le numéro un des socialistes sénégalais. Toutefois, ces initiatives salutaires  gagneraient, pour reprendre ses propos,  à être plus effective, par une large campagne de communication aux ayant-droits potentiels, pour renforcer la protection des familles, notamment des familles vulnérables.

Mouhamadou BA

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15