Accueil / Education / Université virtuelle du Sénégal : 487 diplômés de la première promotion reçoivent leur parchemin

Université virtuelle du Sénégal : 487 diplômés de la première promotion reçoivent leur parchemin

L’Université virtuelle du Sénégal (Uvs) a procédé, le 31 mars 2018, à sa première cérémonie de remise de diplômes. Ainsi, 487 diplômés de la première promotion ont reçu leur parchemin. Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a dit toute sa fierté de voir que l’Uvs est devenue une réalité.

Créée en septembre 2013, l’Université virtuelle du Sénégal (Uvs) a célébré ses premiers diplômés le 31 mars 2018 lors d’une grande cérémonie de graduation. Il s’agit de 487 étudiants ayant obtenu la Licence III, notamment 279 diplômés du Pôle Lettres, sciences humaines et éducation, 155 en Sciences juridiques et de l’administration et 55 diplômés en Sciences, technologie et numérique.

Kadiatou Fall Samb, étudiante en Anglais à l’Eno de Thiès, est la major de cette première promotion. Parlant au nom des récipiendaires, elle a remercié les autorités du pays d’avoir mis en place cette première université numérique publique du Sénégal. Elle a indiqué que, pendant les 6 semestres de la Licence, les étudiants se sont concentrés sur leurs études pour devenir les pionniers de l’apprentissage à distance au Sénégal. Cela, malgré les difficultés. Elle a cependant demandé plus d’assistance sur le plan social et médical pour les étudiants de l’Uvs, de même qu’un accompagnement pour une bonne insertion professionnelle. Mlle Samb a bénéficié, séance tenante, d’un recrutement à la Direction de la communication et du marketing de l’Uvs en tant que major.

Le coordonnateur de l’Uvs, Moussa Lô, rendant hommage aux récipiendaires, a informé qu’ils ont mis en place une politique pour aider les étudiants à avoir une première expérience professionnelle. C’est ainsi, a-t-il rappelé, qu’un étudiant sur quatre a eu une expérience professionnelle lors de la formation à l’Uvs. Selon lui, après plus de 4 ans d’existence, l’Uvs s’est imposée dans l’espace universitaire du Sénégal avec 20.000 étudiants, soit la deuxième université du pays, avec 12 Espaces numériques ouverts, 21 enseignants permanents, 259 enseignants associés, 158 personnels administratifs et techniques et 1686 tuteurs. L’objectif de l’Uvs, à l’horizon 2022, est d’avoir un Eno dans chaque département pour améliorer le taux de réussite, actuellement situé à 70 % en Licence 1. Le ministre de l’Enseignement supérieur a présidé cette cérémonie qui consacre «l’excellence» de cette université qu’il a vu naître dans des conditions parfois difficiles. «Quand le président de la République nous a instruit, au terme de la Concertation nationale sur l’avenir de l’enseignement supérieur, de créer l’Uvs, nous mesurions tous les défis auxquels nous devions faire face. Nous y sommes parvenus tous ensemble. Il y a un légitime sentiment de fierté », s’est-il souvenu avec émotion. S’adressant aux étudiants, Mary Teuw Niane leur a lancé : «Qu’il y ait eu des difficultés, cela n’est pas contestable, que des doutes aient été parfois à l’origine des contestations, cela doit être reconnu. Mais, en définitive, quel plaisir de vous voir ici attendant la remise symbolique de vos diplômes de Licence».

Oumar KANDE

LE PRÉSIDENT VA BIENTÔT INAUGURER UN ENO

Représentant par la même occasion le parrain, le président Macky Sall, le Pr Mary Teuw Niane a confié aux étudiants : «Le chef de l’Etat est de tout cœur avec vous et vous donne rendez-vous dans quelques semaines dans un Eno qui sera inauguré par lui-même». Les Eno de Thiès, Guédiawaye, Saint-Louis et Ziguinchor sont en construction. Le siège de l’Uvs, d’un financement de plus de 2 milliards de FCfa de la Bad, est aussi en train d’être construit à Diamniadio. le ministre a également remercié le directeur de l’Artp, Abdou Karim Sall, pour sa décision d’investir 4,8 milliards de FCfa pour la construction de 8 Eno.

O. KANDE

À voir aussi

Enseignement supérieur privé : Des centaines d’étudiants jetés dehors

Ils seront des centaines d’étudiants à devoir, dorénavant, stopper leur formation. Le Cadre unitaire des …

Louga : Le « Ubi tey Jang tey » plombé par la dure conjoncture économique

Le concept « Ubi tey Jang tey » n’a pas trouvé écho du côté populations. L’absence des …