Accueil / SOCIETE / Usurpation de fonction, tentative d’extorsion de fonds,… Faux notaire et faux gendarme, les prévenus risquent 2 ans de prison ferme

Usurpation de fonction, tentative d’extorsion de fonds,… Faux notaire et faux gendarme, les prévenus risquent 2 ans de prison ferme

 Ndongo Ngom, Adama Diakité et Modou Tine ont été attraits à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar, hier, pour les délits d’association de malfaiteurs, usurpation de fonction, et tentative d’extorsion de fonds. Le parquet a demandé au tribunal de les déclarer coupables, avant de requérir 2 ans de prison ferme contre les deux derniers nommés et un an ferme contre Ndongo Ngom pour complicité.

Ndongo Ngom, Adama Diakité et Modou Tine ont été attraits à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar, hier, pour les délits d’association de malfaiteurs, usurpation de fonction et tentative d’extorsion de fonds. En effet, c’est le nommé Djiby Ndiaye, président des mareyeurs du Sénégal, qui a porté plainte contre les prévenus. Revenant sur les faits, le plaignant a indiqué qu’il avait conclu un marché de 200 parcelles sises à Tivaouane Peulh avec Ndongo Ngom. Un jour, ce dernier lui fixe un rendez-vous qu’il refuse. «Sur ce, Ndongo m’a passé au téléphone un certain procureur Sène qui m’a donné l’ordre de les rejoindre. De peur d’aller en prison, je me suis transporté sur les lieux immédiatement. Sur place, Ndongo m’a présenté le procureur Sène et deux autres personnes dont l’une comme notaire et l’autre comme gendarme», a dit Djiby Ndiaye. A l’en croire, le procureur lui a demandé de prendre des engagements écrits, afin de donner à Ndongo Ngom l’argent qu’il lui devait. Pour bien ferrer le plaignant, le procureur a désigné du doigt le nommé Modou Tine comme notaire afin d’établir les papiers qu’il voulait et Adama Diakité comme gendarme, au cas où il refuserait de coopérer. Ainsi, le sieur Ndiaye a-t-il accepté, avant de leur donner un autre rendez-vous, le lendemain. Cependant, dès qu’il a quitté les lieux, Djiby Ndiaye a appelé le procureur Seydi, pour l’informer de la situation. Le maître des poursuites lui a demandé de porter plainte et de se présenter au rendez-vous du lendemain, en jouant le jeu. Ce jour-là, alors que les parties concluaient leur accord, surgiront des gendarmes en civile qui ont mis aux arrêts le faux notaire et le faux gendarme. Le faux procureur Séne a pris la fuite.

A la poursuite du faux procureur

A la barre du tribunal, hier, les prévenus ont, tour à tour, nié les faits, arguant ne s’être pas présentés sous les qualités dont les impute le plaignants. Cela a été balayé d’un revers de main par le témoignage de Daouda, selon qui, le plan a été tellement bien huilé qu’il pensait avoir affaire avec de vrais procureur, notaire et gendarme. De son côté, le vrai procureur, très remonté contre les mis en cause, a assené ses vérités. «Je suis le seul vrai procureur Sène. Pour vous dire que ces faits sont avérés, on m’a appelé ce jour-là pour me demander si j’étais dans mon bureau. Par la suite, le procureur adjoint a donné des instructions au commandant de la brigade pour arrêter ces faussaires», a dit le représentant du ministère public, selon qui, ces gens sont extrêmement informés, de véritables bandits qui ont muri un plan dans le seul but de menacer et escroquer d’honnêtes citoyens. «Ces pratiques n’honorent pas les institutions de notre pays et il faut y mettre fin», a-t-il déclaré, demandant de déclarer les prévenus coupables, avant de requérir 2 ans de prison ferme contre Adama Diakité et Modou Tine et un an contre Ndongo Ngom pour complicité. S’agissant du faux procureur, le parquetier a informé qu’ils ont commencé des recherches pour procéder à son arrestation. Pour la défense, les faits ne sont pas avérés et le procureur est passé à côté de la plaque lors de son réquisitoire. C’est la raison pour laquelle, la robe noire a plaidé la relaxe des prévenus dont, dit-elle, leurs culpabilités ne sont pas prouvées. L’affaire est mise en délibéré pour jugement être rendu le 30 juillet prochain.

Cheikh Moussa SARR

Share This:

À voir aussi

Des membres de la famille de la fillette « Barki Bleu Bleu » sous mandat de dépot

Vidéo de la fillette qui insultait sur les réseaux sociaux * barki bleu bleu* La mère, le …

Drame : Une étudiante à l’Ensept fait une chute du 4e étage et meurt

Ce qui s’est passé à la cité Aliou Sitoé Diatta (Ex Claudel) un véritable drame. …