Accueil / FAITS DIVERS / Véhicules de plus de 5 ans : Habib Sy rejette la demande des transporteurs

Véhicules de plus de 5 ans : Habib Sy rejette la demande des transporteurs

En marge de la cérémonie de lancement des travaux de réhabilitation de la route Mbirkelane-Tambacounda, le ministre d’Etat, ministre des Infrastructures, de l’Equipement et des Transports terrestres a manifesté sa fermeté en réponse à la doléance des transporteurs et chauffeurs de la région de Kaolack qui demandaient de revoir la mesure à propos des véhicules importés de plus de cinq ans.

Source Le Soleil
Habib Sy a rejeté en bloc cette demande. Il dit ne pas être d’accord avec cette vision. « Nous avons simplement limité l’âge des véhicules à importer au Sénégal, car nous sommes en train de créer des infrastructures de qualité.

On ne peut pas investir autant d’argent et autoriser des guimbardes à circuler sur nos routes, ascenseurs, et ponts », a souligné le ministre d’Etat. Le ministre d’Etat Habib Sy de souligner que : « tout ce qui est possible dans les pays développés, on doit pouvoir le réaliser au Sénégal ». Selon le ministre d’Etat, « nous n’accepterons pas cette doléance des transporteurs et que nous envisageons d’autres mesures qui tendent vers la rénovation de notre parking automobile ».

Un autre point évoqué par Habib Sy : la gestion et l’entretien du réseau routier dont l’histoire a montré qu’il constitue un problème récurrent. Il a ainsi annoncé des mesures pour contrecarrer les principaux responsables des dégradations de nos routes. Il s’y ajoute la circulation des gros porteurs surtout étrangers dont le poids de la charge est souvent facteur de détérioration des routes. Et que les techniciens y travaillent pour le réglementer afin de permettre aux camionneurs étrangers de suivre la règle normale de chargement.


À voir aussi

Banlieue Un journaliste menacé de mort

Un journaliste qui travaille dans une télévision privée de la place, a reçu des menaces …

Drame à Vélingara- Il tue son « rival » et se suicide au violon

Accusé d’avoir donné la mort à celui qu’il croyait flirter avec son épouse, le mécanicien …