oignons sénégalais

Vente de l’oignon sénégalais en Côte d’Ivoire C’est parti !

 Après une mission de promotion en République de Côte d’Ivoire, et d’âpres négociations menées par l’Asepex, l’oignon sénégalais a désormais droit de cité à Abidjan et à l’intérieur du pays.

Les premiers accords entre importateurs ivoiriens et exportateurs sénégalais ont, en effet, été déjà signés, et les premiers containers d’oignons quitteront Dakar dès le début du mois de Juillet prochain.

Des Niayes de Dakar au Walo, en passant par Potou et autres villages de la région de Louga, l’oignon sénégalais constitue une  filière agricole des plus dynamiques de notre pays.
Même si le Sénégal continue d’importer massivement, une augmentation régulière de la production témoigne de son intérêt pour les producteurs. Le Sénégal, plus gros importateur d’oignons hollandais de la sous-région, avec 128 000 tonnes en moyenne par an, a instauré, dès 2006, le gel régulier des importations. Cette interdiction, temporaire, vise à protéger l’oignon local, d’Avril à Août.

L’État a également aidé à la construction de magasins de stockage et fixé un prix aux producteurs qui prenne en compte les intérêts de tous les acteurs de la chaîne de valeur. Il a mis sur place une stratégie de développement et de promotion des exportations qui commence à porter ses fruits, avec la création de l’Asepex (Agence sénégalaise de promotion des Exportations)  chargée de la mise en œuvre de la politique nationale d’exportation .

Cheikh Ba

Voir aussi

direc

Cojer- Macky Sall confirme Thérèse Faye jusqu’en 2019

Le Prèsident de la République a présidé ce samedi, en sa qualité de secrétaire général …